Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le G8 adopte un "plan d'action" contre le trafic de drogue


Mercredi 11 Mai 2011 modifié le Mercredi 11 Mai 2011 - 01:04

Les représentants des vingt et un Etats et des neuf organisations internationales qui participaient, mardi 10 mai, à Paris, à un G8 élargi sur le trafic de drogue, ont adopté un "plan d'action" en sept points, dont le ministre de l'intérieur français a dévoilé les principaux axes.




Le G8 adopte un "plan d'action" contre le trafic de drogue
Il a été décidé d'"améliorer la collecte et la mutualisation du renseignement" à propos des trafics internationaux de stupéfiants, a souligné Claude Guéant devant la presse. A cet effet, les quatre plates-formes opérationnelles européennes devraient être reliées aux "centres régionaux d'échange d'informations établis en Afrique de l'Ouest, à Accra (Ghana) et à Dakar (Sénégal), en offrant à l'Amérique latine" d'en créer d'identiques sur ses territoires, a indiqué M. Guéant.

L'ONU CHARGÉE DE CRÉER UN FONDS MONDIAL

Les participants ont chargé l'Organisation des Nations unies de lutte contre la drogue (UNODC, The United Nations Office on Drugs and Crime) du dossier visant à la création d'un "fonds fiduciaire international", comme l'avait proposé lundi Nicolas Sarkozy, a poursuivi M. Guéant. Le président français souhaite que ce fonds international de lutte contre le trafic de drogue soit alimenté par les avoirs saisis des narcotrafiquants.

Par ailleurs, il faut "faciliter les interceptions maritimes (des bâtiments transportant la drogue), en simplifiant les cadres internationaux qui les régissent", a poursuivi Claude Guéant. Le G8 s'est prononcé pour la mise en place d'"accords bilatéraux ou régionaux". M. Guéant a également fait part de la volonté des participants d'"améliorer les capacités de réaction" des différents Etats avec, notamment, la formation de leurs forces de sécurité et l'identification des éventuelles faiblesses à corriger.

Ce plan d'action doit être transmis aux chefs d'Etat et de gouvernement du G8 (Etats-Unis, Russie, Allemagne, France, Grande-Bretagne, Canada, Italie, Japon), qui doivent se retrouver les 26 et 27 mai à Deauville.

Mercredi 11 Mai 2011 - 01:02

Hasna Daoudi




Nouveau commentaire :
Twitter