Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le FN "un danger pour la démocratie", mais ses idées progressent


Samedi 6 Février 2016 modifié le Dimanche 7 Février 2016 - 02:42

Le Front national représente un danger pour la démocratie pour 56% (+2) des Français, mais l'adhésion à certaines de ses idées progresse au sein de la population, selon le baromètre d'image du FN, publié par TNS Sofres vendredi.




Le FN "un danger pour la démocratie", mais ses idées progressent
Si plus d'une personne interrogée sur deux considère que le FN est dangereux pour la démocratie, 38% (stable) sont d'un avis contraire et 6% ne se prononcent pas.

Plus de la moitié des Français (54%) continuent cependant de considérer le Front national comme "seulement un parti qui a vocation à rassembler les votes d'opposition", contre 36% qui pensent qu'il a "la capacité de participer à un gouvernement", selon cette enquête annuelle pour France Info, Le Monde et Canal+. Des taux stables depuis 2013.

Globalement, près des deux tiers (63, +1) des personnes interrogées se disent "en désaccord avec les idées défendues par le FN", contre 31% (-2). Et 62% (=) affirment n'avoir jamais voté pour le FN et n'envisagent "pas de le faire à l'avenir". 9% (-2) qui n'ont "jamais voté pour le FN" envisagent en revanche de le faire.

Marine Le Pen elle même est perçue comme "volontaire" (79%, -4) et "capable de prendre des décisions" (67%, -2), mais elle n'"inspire confiance" qu'à 28% (-6) des personnes interrogées et 22% seulement pensent qu'elle "ferait une bonne présidente de la République".

L'"adhésion aux idées" de la patronne du FN se dégrade même, puisque la moitié d'entre elles (49%, +4) n'adhère "ni aux constats qu'elle exprime, ni aux solutions qu'elle propose". Si 13% (=) adhèrent aux deux, un tiers (32%, -3) adhère aux constats, mais "pas aux solutions qu'elle propose".

Pour 26% (+5) des Français, le parti Les Républicains doit "combattre" le FN et pour 26% (-1) également "refuser tout accord politique avec lui sans le combattre". Un quart (25%) pense qu'il doit "faire des alliances avec lui selon les circonstances" et 9% le traiter "comme un allié" en passant avec lui "une alliance électorale globale".

Après une année 2015 marquée par le terrorisme, "la demande d'ordre et de sécurité se renforce", note TNS Sofres. Pour 73% (+8) des Français, "il faut rétablir le service militaire". Sept sur dix (70%, +4) pensent que "la justice n'est pas assez sévère avec les petits délinquants" et deux sur trois (65%, =) qu'"il faut donner beaucoup plus de pouvoir à la police".

Après "une légère détente" en 2015, "les opinions à l'égard de l'islam et de l'immigration redeviennent un peu plus négatives", souligne TNS Sofres.

Début 2016, 54% (+2) des personnes interrogées pensent qu'"il y a trop d'immigrés en France", 52% (+4) qu'"on accorde trop de droits à l'islam et aux musulmans en France" et 45% (+3) qu'"on ne se sent plus vraiment chez soi en France". En revanche, si 32% des Français pensent qu'"il faut rétablir la peine de mort", c'est 4 points de moins qu'en 2015.

Enquête réalisée en face à face du 28 janvier au 1er janvier au 1er février, auprès de 1.003 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.
Samedi 6 Février 2016 - 21:27

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter