Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Le FMI salue la décision de la zone euro de renforcer ses fonds de secours


Vendredi 30 Mars 2012 modifié le Vendredi 30 Mars 2012 - 22:35




Christine Lagarde
Christine Lagarde
Le Fonds monétaire international (FMI) a salué, vendredi, la décision de la zone euro de renforcer ses fonds de secours, en vue de se protéger contre une réédition de la crise de la dette, mais en choisissant une option minimaliste.

"Je salue la décision des ministres de la zone euro afin de renforcer le pare-feu européen", a indiqué la Directrice générale du FMI, Christine Lagarde.

Selon elle, le Fonds a depuis longtemps souligné que l'amélioration des pare-feu européen et mondial, ainsi que la mise en œuvre de cadres politiques forts, sont essentiels pour mettre fin à la crise et sécuriser la stabilité financière internationale.

Cette initiative permettra également, selon Christine Lagarde, de soutenir les efforts du FMI pour accroître ses ressources disponibles au profit de tous les membres.

Réunis à Copenhague, les ministres des Finances de l'Eurogroupe ont annoncé mettre en place un pare-feu d'un montant total de 1.000 milliards de dollars visant à protéger durablement les pays fragiles.


Vendredi 30 Mars 2012 - 22:33






1.Posté par walter99 le 01/04/2012 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce pare feu est vraiment ridicule : c'est ajouter de la dette (astronomique) à de la dette déjà énorme. Ecoutez Delamarche sur le site BFM, c'est une aberration qui ne résous rien, c'est repousser pour mieux sauter .Ce qu'il nous faut c'est un "Glass Steagall act " pour stopper le plus gros de la spéculation (80 à 90% des échanges!) La "loi bancaire " de Hollande (avant juin)sera un début indispensable pour un retour à l'économie" réelle ": séparation des banques d'affaire et de dépôt. Pour la Grèce où pas un centime n'a été demandé aux armateurs grecs (n°1 mondiaux!) par Merkozy pour régler la crise alors que ces gens captent plus de la moitié des richesses du pays .Il aurait été pourtant facile de les menacer d'interdiction de circuler en Europe à moins de payer 35% d'impôts et c'est un minimum, à 75% la Grèce n'aurait plus de dette du tout!)réduire un pays à la misère pour de telles aberrations ne passera pas ,et puis tout a s'arrêter,il n'y a plus rien sur quoi spéculer.....

Nouveau commentaire :
Twitter