Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le Collectif des mosquées de Nantes dénonce la stigmatisation des Musulmans


Dimanche 25 Avril 2010 modifié le Lundi 26 Avril 2010 - 13:26

Le Collectif des mosquées de Nantes a dénoncé la stigmtisation des musulmans et la médiatisation de l'affaire du niqab au volant qui a tourné à la controverse politique.




La mosquée de Nantes
La mosquée de Nantes
« Encore une fois les musulmans et l’islam ont été fortement médiatisés par rapport à un évènement insignifiant, non représentatif de leur immense majorité, et qui ne répond aucunement aux préoccupations réelles de nos concitoyens », s’indigne le Collectif dans un communiqué.

« Le collectif des mosquées de Nantes considère que la verbalisation d’une conductrice relève de procédures judicaires courantes et s’indigne devant l’islamisation d’un tel évènement », ajoute le communiqué.

« Les musulmans nantais, s’inscrivant dans une dynamique citoyenne motivée par le vivre ensemble, s’inquiètent de cette stigmatisation systématique qui va à l’encontre des valeurs de la République et invitent les pouvoirs publics à prendre leurs responsabilités », souligne-t-on de même source.

Depuis vendredi soir, l’affaire de la conductrice verbalisée car portant le niqab est devenue une affaire d’Etat après la demande du ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux de déchoir de sa nationalité française le conjoint de la femme verbalisée, pour cause d'appartenance à un mouvement radical, polygamie et fraude aux prestations sociales.

Eric Besson,, dans un entretien au Parisien-Aujourd'hui en France, estime que "si ces faits sont avérés, ils sont insupportables et la justice doit être saisie. Si une condamnation intervient, des sanctions pénales seront prononcées et j'étudierai alors, avec la garde des Sceaux, l'éventuelle déchéance de nationalité de cette personne."

Interrogé par l'AFP dimanche, le procureur de la République à Nantes, Xavier Ronsin, a indiqué qu'il n'était saisi "à ce jour d'aucune plainte" de la part d'un organisme social et qu'il n'avait pas "d'enquête achevée sur son bureau". Mais, a-t-il ajouté, "s'il y a une suspicion de fraude, il est légitime qu'il y ait une enquête".

Concernant la polygamie, M. Ronsin a expliqué qu'il fallait être "extrêmement prudent", et examiner "tous les liens" pour vérifier. "Si un homme est marié civilement mais a cinq maîtresses, l'adultère n'est plus puni par la loi", a-t-il rappelé.
Dimanche 25 Avril 2010 - 13:09

atlasinfo





1.Posté par Rayan le 25/04/2010 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Stigmatiser les musulmans au nom d'une minorité radicale a dépassé toutes les limites du politiquement correct. Une conductrice voilée est voilà tous les musulmans mis à l'index ..

2.Posté par Félipe le 25/04/2010 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous ommes fatigués par tous ces débats. les Musulmans qui vient en France doivent se conformer aux droits de ce pays qui les accueille. Il y a, comme on di, des droits etdes devoirs.

3.Posté par nawal le 25/04/2010 15:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il ne faut pas confonre entre le code de la route et l'islam. Entre les 2 il ya un très long chemin. Là on est entrain de tout mélanger, de chercher la petite bête pour rien. un peu de respect à l'islam et aux femmes musulmanes messieurs les politiciens

Nouveau commentaire :
Twitter