Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le Canada refuse que les Tunisiens votent sur son territoire


Jeudi 6 Octobre 2011 modifié le Jeudi 6 Octobre 2011 - 13:57

Le gouvernement fédéral invite les autorités tunisiennes à repenser leurs procédures électorales afin de permettre aux 15 à 20 000 Tunisiens résidents au Canada de s'exprimer lors de l’élection de l’Assemblée constituante de la Tunisie du 20 au 22 octobre.




Le Canada refuse que les Tunisiens votent sur son territoire
«Nous sommes en discussion avec les autorités tunisiennes, a-t-on fait savoir mercredi soir au ministère des Affaires étrangères lors d’un point presse. […] Il se pourrait que les autorités tunisiennes aient à revoir ou à penser à des procédures qui pourraient accommoder la politique sur l’extraterritorialité au Canada, mais nous sommes convaincus qu’on devrait pouvoir arriver à une solution qui va répondre à cet exercice démocratique très important.»

Le Canada n’autorise pas les pays étrangers à tenir des élections extraterritoriales sur son sol justifiant que cela porterait atteinte à sa souveraineté en vertu d’une politique de 2008 qui n’a jamais été communiquée publiquement avant 2011. Ce qui irrite Ottawa, c’est «qu’un état étranger décide unilatéralement d’inclure le Canada dans une circonscription électorale aux fins de ses propres élections.»

Ottawa a la responsabilité «de veiller à ce qu’il n’y ait pas une influence étrangère indue dans nos affaires domestiques, d’avoir une certaine cohésion sociale et de bâtir une identité canadienne assez forte», a expliqué une cadre des Affaires étrangères. Dans cette optique, le Canada «n’autorise pas les gouvernements étrangers à tenir des campagnes électorales sur son territoire, ni à créer des partis ou des mouvements politiques. C’est un aspect de la souveraineté canadienne.»

Le gouvernement fédéral favorise plutôt le recours à un bulletin de vote spécial pour électeurs absents, un processus qui pourrait très bien être organisé par l’ambassade tunisienne, a-t-on fait valoir.

Le Canada est l’un des seuls, voire le seul pays industrialisé, à ne pas permettre à ses citoyens d’origine tunisienne de participer à l’élection de cette assemblée constituante.

Pour l’Association des Tunisiens du Québec qui tient à participer «à ces premières élections libres et transparentes qu’on va avoir depuis 50 ans», c’est une «gifle», a dit un porte-parole, Hakim Merdassi.

«Est-ce que c’est encore une fois un message que les conservateurs veulent envoyer à la communauté tunisienne parce que la Tunisie a été l’un des pays arabes qui a voté contre la présence du Canada au Conseil de sécurité (de l'ONU), s’interroge-t-il? Est-ce une punition un peu mesquine qu’ils veulent mettre en place? En tout cas, toutes les questions sont sur la table.»

Selon lui, c’est aussi le «flou» du côté de l’ambassade tunisienne au Canada qui dispose tout de même «d’un plan B» pour permettre aux électeurs tunisiens qui se trouvent sur le sol canadien de voter.

«On voit très mal que le gouvernement conservateur dépêche la GRC ou la police pour empêcher les Tunisiens d’entrer dans le consulat ou l’ambassade», a prévenu Hakim Merdassi.

Jeudi 6 Octobre 2011 - 10:02

Source Canoe.ca




Nouveau commentaire :
Twitter