Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Le CFCM prône un retour rapide à l'école après les rumeurs sur la "théorie du genre"


Jeudi 30 Janvier 2014 modifié le Vendredi 31 Janvier 2014 - 13:42

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a appelé jeudi "instamment" les parents d'élèves à renouer le dialogue avec les chefs d'établissements pour permettre "un retour rapide de leurs enfants à l'école", après des fausses rumeurs sur la "théorie du genre".




Selon le ministère de l’Éducation nationale, une centaine d’écoles publiques sur 48 000 ont été perturbées par des absences d’élèves, dont des élèves de confession musulmane, après des messages véhiculés par courrier et par SMS appelant à boycotter l’école qui « apprendrait aux garçons à devenir des filles ». Des rumeurs fermement balayées par Vincent Peillon l’ABCD de l’égalité, ce dispositif élaboré par le ministère de l’Éducation et le ministère des Droits des femmes, expérimenté actuellement dans dix académies, est une « éducation à l’égalité fille-garçon », martèle-t-il.

Dans un communiqué, son président Dalil Boubakeur annonce que "le bureau du CFCM, réuni ce jour (jeudi), a examiné la polémique relative à l'enseignement" de cette théorie et "prend acte du démenti du ministre de l'Education nationale".

M. Boubakeur estime que Vincent Peillon "a dénoncé sans ambiguïté l'inanité de cette allégation qui a jeté le trouble dans l'esprit des familles françaises". "Il appelle instamment les parents d'élèves à renouer rapidement le dialogue avec les chefs d'établissements pour permettre un retour rapide de leurs enfants à l'école".

"Le CFCM est, par principe, rappelle le communiqué, fondamentalement hostile à l'idée de la théorie du genre relevant davantage d'une idéologie sectaire qui dénie la création par Dieu des êtres humains dans leur genre en tant qu'homme et femme".

La ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti, a mis en garde contre « tous ceux qui agitent des fantasmes », alors qu'un député PS, réclame des poursuites judiciaires contre les auteurs de la fameuse « rumeur »,

Quant au président du Parti chrétien-démocrate, Jean-Frédéric Poisson, il s’enflamme : « Le site Ligne Azur dont le ministre de l’Éducation nationale fait la promotion, qui appelle les jeunes à se questionner sur leur identité sexuelle, et qui leur rappelle que “pour certains, le sexe biologique coïncide avec le sentiment d’être un homme ou une femme, et pour d’autres, sexe génital et identité de genre ne correspondront pas”, est-il une rumeur ? »

Jeudi, la polémique s’est déplacée sur le terrain judiciaire, avec des dépôts de plaintes de la FCPE (principale fédération de parents d’élèves, classée à gauche) pour menaces contre des parents d’élèves dénonçant les boycotts des écoles. Plusieurs courriels se réclamant de « réseaux insoupçonnés en termes d’influence », soutenant Farida Belghoul, à l’origine du mouvement « Journée de retrait de l’école », ont en effet été reçus par des parents FCPE, menaçant de « cibler automatiquement » ceux qui pourraient évoquer la question en conseil d’école. Tout comme la FCPE, la PEEP (parents d’élèves de l’enseignement public, classée à droite) appelle à « arrêter les rumeurs ». Mais réclame aussi « plus de transparence » sur le programme ABCD de l’égalité. « Il est nécessaire que le ministère fasse preuve d’un peu de pédagogie envers les familles afin de leur expliquer le contenu et le but de certains enseignements, souligne la PEEP. En l’occurrence, si les parents avaient été mieux informés, peut-être que nous n’en serions pas là… »
Jeudi 30 Janvier 2014 - 22:38





Nouveau commentaire :
Twitter