Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Le CFCM demande des explications sur une "supposée" mise en cause par le Pentagone de la grande mosquée de Lyon dans le terrorisme


Jeudi 28 Avril 2011 modifié le Jeudi 28 Avril 2011 - 13:51




Mohammed Moussaoui, président du conseil français du culte musulman (CFCM).
Mohammed Moussaoui, président du conseil français du culte musulman (CFCM).
Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a exhorté, jeudi, les pouvoirs publics français à demander aux autorités américaines concernées "toutes les explications nécessaires afin de faire toute la lumière" sur "une supposée" mise en cause de la grande mosquée de Lyon dans une affaire de terrorisme, révélée par le site Wikileaks.

Dans un communiqué, le CFCM affirme avoir pris connaissance de l'information relayée par le site Wikileaks selon laquelle la grande mosquée de Lyon figurerait sur une liste du Pentagone identifiant dix mosquées ayant servi de "lieux de recrutement pour des mouvances terroristes", en se disant "profondément choqué" par "ces accusations qui portent atteinte à l'image d'une grande institution de l'islam de France, connue pour son rayonnement spirituel et sa lutte contre toutes les formes d'extrémisme".

L'instance représentative des musulmans de France "ne comprend pas et n'accepte pas que ce type d'information puisse émaner des services de l'administration américaine lorsqu'on sait la qualité des relations qu'entretient la Grande mosquée de Lyon avec la représentation diplomatique américaine en France", souligne le communiqué.

Tout en exprimant "son soutien total et sa solidarité avec la grande mosquée de Lyon, ses responsables et à leur tête le Recteur Kamel Kabtane ainsi qu'avec l'ensemble de ses fidèles qui se trouvent aujourd'hui contraints de se justifier face à une accusation insensée et inadmissible", le conseil s'interroge: "Comment accepter l'existence même d'une telle information sans que les services du renseignement de notre pays (la France) n'en soient avisés et sans que les responsables de la grande mosquée de Lyon n'en soient informés?".




Jeudi 28 Avril 2011 - 13:38





Nouveau commentaire :
Twitter