Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Latifa Ibn Ziaten: "Merah a tué mon fils mais c'est pas ça l'Islam"


Jeudi 20 Septembre 2012 modifié le Jeudi 20 Septembre 2012 - 17:43

La mère du premier soldat tué par Mohamed Merah vient de créer une association pour la jeunesse et la paix. Elle lance un cri du cœur : "Plus jamais ça !"...




Des sanglots dans la voix, Latifa Ibn Ziaten, la mère de la première victime de Mohamed Merah, le maréchal des logis Imad Ibn Ziaten, a demandé au chef de l'Etat de soutenir l'association qu'elle a fondée pour sauver les enfants "perdus" des "quartiers difficiles".

"Ils ont besoin d'aide, Monsieur le président, s'il vous plaît, (...) aidez-moi à conduire ce combat pour ne pas laisser dans les quartiers cette haine", a-t-elle exhorté à la tribune, une grande photo de son fils souriant, en uniforme, portée par sa fille, à ses côtés.

Le président François Hollande a promis mercredi des "moyens nouveaux" pour les victimes du terrorisme, lors de la cérémonie d'hommage annuelle en leur faveur, qui s'est tenue dans les jardins des Invalides à Paris.

"Je prends ici l'engagement que des moyens nouveaux seront apportés", a-t-il déclaré, précisant que le gouvernement "examinera les modalités d'un accompagnement financier" des familles d'otages.


Jeudi 20 Septembre 2012 - 09:47






1.Posté par Frederic le 20/09/2012 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Sergent-Chef Ibn Zlaten etait l'un des notres.

Il est tombe sous les balles d'un fanatique.

Honneur a lui, et respect pour sa mere. Madame, je vous admire.

Frederic
Brevet Para numero 371851

2.Posté par Jacques ERNEST le 21/09/2012 15:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je souhaite vivement participer à l"association que cette femme admirable vient de créer.
En quelques mots, elle a tout simplement exposé, comme aucun de nos politiques, de droite comme de gauche, ne savent (ou n'osent?) le faire, les vraies questions qui concernent le présent et l'avenir de tous ces jeunes laissés à l'abandon par notre (trop) vieille République, et donc le présent et l'avenir ... de notre pays

Nouveau commentaire :
Twitter