Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Lancement du Groupe d'impulsion économique maroco-sénégalais


Lundi 25 Mai 2015 modifié le Lundi 25 Mai 2015 - 20:50

Le roi Mohammed VI et le président sénégalais, Macky Sall, ont présidé, lundi au palais présidentiel à Dakar, la cérémonie de mise en place du Groupe d'Impulsion Economique maroco-sénégalais.




Lancement du Groupe d'impulsion économique maroco-sénégalais
Le Groupe d'Impulsion Economique Maroco-Sénégalais, est une structure mise en place par les deux pays pour structurer et dynamiser leurs relations de partenariat économique, favoriser la co-émergence, promouvoir le partenariat entre les secteurs privés des deux pays et assurer le suivi de réalisation des accords privé-privé et public-privé entre les deux pays.

La création de cette nouvelle structure intervient dans le cadre des hautes instructions royales pour consolider davantage les relations avec le Sénégal, un pays frère avec qui le royaume développe une coopération fructueuse et multiforme.

Elle s'inscrit également en droite ligne de la vision des deux chefs d'Etat visant à faire de la coopération bilatérale un modèle en Afrique. Ce nouvel instrument objet d'un mémorandum d'entente signé, jeudi dernier à Dakar, devant SM le Roi et le président sénégalais, témoigne de la diversité des accords qui existent entre le Maroc et le Sénégal, et de la volonté commune d'élargir leurs domaines de coopération.

Le Groupe d'Impulsion Economique maroco-sénégalais, qui se réunira chaque six mois, est co-présidé par les ministres des Affaires étrangères et les présidents des patronats des deux pays, et comprend 10 secteurs d'activités identifiés comme prioritaires, avec une coprésidence de chaque côté.

Cet instrument contribuera au renforcement du partenariat économique entre le Maroc et le Sénégal et à la mise en place d'un Forum sénégalo-marocain qui deviendra un rendez-vous annuel entre les acteurs économiques des deux pays.

Dans une allocution prononcée devant SM le Roi et le Président sénégalais, le président du Conseil national du patronat sénégalais (CNP), M. Baïdy Agne, a mis en l’accent sur l'importance du Groupe d'impulsion économique maroco-sénégalais qui sera d'un grand apport à la consolidation davantage des liens de coopération et de partenariat mutuellement bénéfique marquant les relations entre les deux pays frères et amis.

La présidente de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), Mme Miriem Bensalah-Chaqroun, a pour sa part indiqué qu'à travers ses 11 commissions thématiques et sectorielles, co-présidées par des opérateurs économiques des deux bords, le Groupe d'impulsion économique vise à créer des opportunités dans des domaines tels que l'agroalimentaire, la pêche, la finance, l'industrie, l'immobilier, la logistique, l'économie numérique et la formation.

L'objectif est de multiplier les investissements, de favoriser l'émergence d'acteurs économiques régionaux fortement créateurs d'emplois et d'encourager l'intégration économique financière régionale, a-t-elle dit, appelant à dépasser le cadre étroit du commerce pour créer de solides chaînes de valeur soutenues par l'investissement productif.

Pour atteindre ces objectifs, le potentiel ne manque pas. Le Sénégal, pays économiquement stable et dont la croissance reste soutenue, présente des atouts essentiels, a poursuivi Mme Bensalah-Chaqroun, affirmant que le Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'Assiste, a connu, pour sa part, une profonde transformation de son tissu économique, des réformes majeures dans son arsenal législatif et un développement accru de ses infrastructures.


Cette mutation, accompagnée de plans sectoriels ambitieux et d'accords de libre-échange avec 55 pays, en fait un acteur central dans la région euro-méditerranéenne et africaine, a-t-elle dit.

"Nous avons l'ambition d'être, ensemble, des acteurs économiques régionaux forts, au service du co-développement Sud-Sud, et le Maroc s'inscrit pleinement dans cette vision qui relève d'abord et avant tout, d'une conviction profonde de SM le Roi Mohammed VI", a-t-elle poursuivi, notant que depuis son accession au Trône, le souverain a visité 17 pays Africains au cours de huit tournées royales, ce qui traduit une constance dans la démarche africaine du roi.

Lundi 25 Mai 2015 - 19:32





Nouveau commentaire :
Twitter