Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Laïcité : l'UMP, seule contre tous


Mercredi 1 Juin 2011 modifié le Mercredi 1 Juin 2011 - 14:58

L'Assemblée nationale a voté mardi soir une proposition de résolution parlementaire sur "l'attachement au respect des principes de laïcité et de liberté religieuse". ce texte, porté par jean-François Copé, a été adopté avec les seules voix de l'UMP.




Laïcité : l'UMP, seule contre tous
L'Assemblée nationale a voté mardi soir une proposition de résolution parlementaire sur la laïcité. Un texte qui ne peut faire office de loi et n'a aucun caractère contraignant. Cette procédure avait déjà utilisée sur le même sujet - c'était sur le port du voile intégral - il y a un an. Elle avait alors été votée à l'unanimité. Mais le débat sur la laïcité, porté par Jean-François Copé, soutenu par Nicolas Sarkozy mais décrié par de nombreux parlementaires, n'a pas fédéré. résultat, contrairement à il y a un an, seuls les députés UMP ont voté pour cette proposition de résolution.

Elle rappelle "l'attachement au respect des principes de laïcité et de liberté religieuse" et décline 14 propositions. Le patron de l'UMP, qui a pris soin de n'employer à son tour que les termes de "liberté de conscience", a estimé que cette résolution était "l'occasion d'affirmer une vision positive de la laïcité". "C'est aussi une invitation à la gauche pour l'aider à sortir de l'ambiguïté" sur "un fondement de notre République" et à "prendre ses responsabilités", a-t-il lancé.

Une invitation refusée par l'opposition. Toute la gauche a en effet voté contre, dénonçant une "instrumentalisation" par l'UMP du débat sur la laïcité face à la montée du Front national. Le PS, le PCF, les écologistes et le Parti de Gauche voient aussi dans cette résolution "un recul sur la laïcité" et sur la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l'Etat, via l'introduction de "la liberté religieuse" en lieu et place de "la liberté de conscience", qui est celle de "croire ou de ne pas croire" en Dieu. Le Nouveau Centre a lui refusé de prendre part au vote, déplorant notamment que ce débat soit "pré-empté par un parti" et que ce texte "ne règle pas grand-chose".

Mercredi 1 Juin 2011 - 14:54

(Avec agences)




Nouveau commentaire :
Twitter