Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








La visite du ministre Akhenouch au Salon de l’agriculture de Paris sera-t-elle maintenue ?


Mardi 25 Février 2014 modifié le Vendredi 28 Février 2014 - 17:03

Après l’annulation lundi de la visite au Maroc de "l'envoyé spécial du président français pour la planète", Nicolas Hulot, prévue lundi et mardi, à la demande de la partie marocaine, la visite du ministre Aziz Akhenouch au Salon de l’Agriculture au Salon de Paris sera-t-t-elle maintenue ? L’appel téléphonique lundi du président français François Hollande au Roi Mohammed VI va-t-il apaiser les tenions de ces derniers jours ?




"Au cours de cet entretien, les deux chefs d'Etat ont évoqué le contexte actuel des relations maroco-françaises suite aux faits survenus ces derniers jours", précise un communiqué du cabinet royal.

"A la lumière des clarifications apportées à ce sujet, les deux chefs d'Etat ont convenu de poursuivre les contacts durant les prochains jours au niveau des deux gouvernements, et d'œuvrer dans l'esprit des relations d'exception qui lient le Maroc et la France", conclut le communiqué.

Rabat a été fortement irrité par le dépôt d’une plainte introduite en France par une ONG contre le Directeur général de la surveillance du territoire (DGST) pour une « prétendue complicité de torture au Maroc", l’’irruption de sept policiers à la résidence de l’ambassadeur pour remettre une convocation émanant d'un juge d'instruction sans passer par les canaux diplomatiques, et enfin les propos, jugés insultants et blessants, attribués à l’ambassadeur de France à Washington par l’acteur espagnol Javier Bardem, soutien inconditionnel des séparatistes du Polisario.

Les autorités marocaines ont rejeté "catégoriquement, aussi bien la procédure cavalière et contraire aux usages diplomatiques utilisée et davantage encore les cas judiciaires, sans fondements, évoqués", Mbarka Bouaida a même ajouté que "cet incident grave et inédit dans les relations entre les deux pays est de nature à porter atteinte au climat de confiance et de respect mutuel qui a, toujours, existé entre le Maroc et la France". "Catégoriquement" les accusations et convoqué l'ambassadeur de France, déplorant un "incident rare et inédit".


Mardi 25 Février 2014 - 02:15

Par Samir Amor




Nouveau commentaire :
Twitter