Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La visite de Hollande à Tombouctou est pour dire non à l'islam salafiste djihadiste (André Bourgeot)


Samedi 2 Février 2013 modifié le Samedi 2 Février 2013 - 20:34

André Bourgeot, chercheur au CNRS, anthropologue et spécialiste du Mali, a déclaré samedi à Atlasinfo que la visite du président français François Hollande au Mali et surtout à Tombouctou a une "forte charge symbolique et politique".




André Bourgeot avec le maire malien d'Anderamboukane
André Bourgeot avec le maire malien d'Anderamboukane
"La visite du président François Hollande au Mali et notamment à Tombouctou porte une forte charge symbolique et politique", a-t-il souligné, expliquant que " Tombouctou incarne la culture locale, la culture immatérielle et matérielle. Une culture millénaire y a été détruite avec le saccage des mausolées, les portes sacrées enfoncées, soit tout ce qui ne relève pas de l’islam salafiste djihadiste".

Pour André Bourgeot qui a déjà travaillé sur la bibliothèque de Tombouctou, "Cette visite a une fonction symbolique mais également politique, car c’est l’armée française, en alliance avec l’armée malienne, qui a repris Tombouctou".
"Deuxièmement, a-t-il poursuivi, le président saisira peut-être cette opportunité pour faire une déclaration et dire : nous avons fait notre travail, Tombouctou est libéré, Gao est libéré, Kidal est libéré, donc il n’est plus nécessaire que les militaires français restent. Il faut s’en aller, l’ONU va envoyer ses casques bleus,les militaires de la CEDAO et les Tchadiens arrivent sur le front nord. Nous avons fait notre travail et il faut passer le relai aux militaires africains".

Le président français François Hollande est arrivé samedi à Sévaré (centre) pour une visite de quelques heures au Mali, trois semaines après le déclenchement d'une opération militaire française destinée à déloger les groupes islamistes armés du nord du pays..

Accueilli à sa descente d'avion par le président malien par intérim Dioncounda Traoré, M. Hollande est accompagné de trois ministres, Laurent Fabius (Affaires étrangères), Jean-Yves Le Drian (Défense) et Pascal Canfin (Développement). Il devait se rendre ensuite à Tombouctou et à Bamako.

Samedi 2 Février 2013 - 09:38

Par Lucile Marbeau




Nouveau commentaire :
Twitter