Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





La violence dans les stades, un phénomène "inquiétant" qui "altère l'image du Maroc"


Mardi 11 Juin 2013 modifié le Mardi 11 Juin 2013 - 17:41




La violence dans les stades, un phénomène "inquiétant" qui "altère l'image du Maroc"
La violence dans les stades s'est transformée en un phénomène "inquiétant" qui "altère l'image du Maroc", a averti, mardi à Kénitra, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohammed Ouzzine.

"Nous sommes face à un phénom inquiétant sans aucun rapport avec le spectacle et le sport, un phénomène qui nous embarrasse tous et qui altère l'image du Maroc", a dit le ministre à l'ouverture du premier colloque sur la lutte contre la violence dans les stades, organisé par l'Institut royal de police.

Le phénomène a besoin d'une véritable approche sociologique pour appréhender ce comportement "très complexe" qui met l'individu sous l'emprise du groupe, a-t-il fait remarquer, estimant que dans certains cas signalés, la violence dans les stades n'est qu'un "alibi" dont se servent certains groupes à des fins sans lien avec la compétition sportive pour "se livrer à des actes de vandalisme".

Tout en soulignant l'importance du volet sécuritaire dans le traitement de ce phénomène, le ministre a mis en avant le rôle de la sensibilisation en impliquant la famille, les clubs et la société civile, du fait qu'on "ne ne peut pas compartimenter cette approche" qui doit être "globale", "intégrée" et "en phase" avec l'évolution de la société.

La sécurité est "un atout majeur" pour l'image du Maroc, qui s'apprête à accueillir des tournois d'envergure internationale, comme le Mondial des Clubs en 2013 et 2014 et la CAN-2015, a-t-il insisté, rappelant que la stabilité est étroitement liée à l'investissement et, donc, au développement.

Annonçant le lancement d'une campagne de sensibilisation dans les maisons de jeunes sur l'ensemble du territoire national et à l'occasion des colonies de vacances estivales, M. Ouzzine a appelé à une plus étroite collaboration et une plus ample coordination entre les différents intervenants tant au niveau central, régional que provincial, en ce sens que des petites villes ont été récemment affectées par des actes de violence sportive.

Lors de la séance d'ouverture, qui s'est déroulée en présence du ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Charki Draiss, le directeur général de la Sûreté nationale, Bouchaib Rmil, a relevé la pertinence d'un diagnostic des raisons et des motivations du phénomène de la violence dans les stades, faisant part de l'ouverture des services de sécurité sur l'ensemble des acteurs en vue de trouver les solutions appropriées à ce phénomène, qui se transforme, dans des cas, en une source de criminalité.

Cette réflexion constituerait "un premier pas" pour bannir le fanatisme parmi les supporters et assainir le milieu sportif de telles attitudes en diffusant les valeurs de tolérance et de pondération, a-t-il poursuivi, notant l'existence d'une prise de conscience de "la gravité" du phénomène et de la nécessité d'une approche intégrée pour y faire face.

Plaidant pour un partenariat plus solide avec les milieux académique, sportif et sociétal, M. Rmil a souligné que le Maroc mise sur les compétitions qu'il doit abriter pour diffuser la culture de la tolérance et promouvoir l'image du Maroc en tant que pays stable, sûr et capable d'accueillir les supporters des quatre coins du monde.

En plus des responsables des services de sécurité, le colloque, placé sous le thème "la sûreté nationale au service des objectifs nobles du sport", rassemble des dirigeants sportifs, d'anciens athlètes, des représentants des groupes des supporters (Ultras) et des départements ministériels concernés.

Des responsables sécuritaires français devront donner des exposés sur l'expérience nationale en matière d'organisation des événements sportifs à grande envergure et de lutte contre la violence dans les stades.

Le programme prévoit également une intervention d'un cadre des membres des Ultras sur le rôle de la société civile dans l'encadrement des supporters.

Mardi 11 Juin 2013 - 16:32





Nouveau commentaire :
Twitter