Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





La solution à la crise syrienne est politique (Quai d'Orsay)


Lundi 21 Septembre 2015 modifié le Lundi 21 Septembre 2015 - 22:03

La France a jugé que la solution à la crise syrienne est politique, exprimant sa disposition à travailler avec l'ensemble de ses partenaires pour parvenir à une transition crédible dans ce pays.




La solution à la crise syrienne est politique (Quai d'Orsay)
"La solution à la crise syrienne est politique. Nous travaillons avec l'ensemble de nos partenaires, et en particulier avec les membres permanents du conseil de sécurité. Nous invitons la Russie à jouer un rôle constructif en incitant le régime à s'engager dans une transition crédible, conforme au communiqué de Genève", a souligné lundi le porte-parole du ministère français Romain Nadal lors d'un point de presse.

Le président français François Hollande et son ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius avaient indiqué récemment que la France agit en Syrie en pleine autonomie et en liaison avec la coalition internationale contre Daech.

Le chef de la diplomatie française aura plusieurs entretiens sur la crise syrienne, la semaine prochaine à New York à l'occasion d'une réunion ministérielle de l'Assemblée générale des Nations unies, a fait savoir le porte-parole, notant qu'au lendemain du conseil européen sur les réfugiés et à quelques jours de la réunion ministérielle de l'Assemblée générale des Nations unies, M. Laurent Fabius discutera jeudi avec ses homologues allemand et britannique ainsi qu'avec Mme Mogherini, chef de la diplomatie européenne.

"Ils feront le point sur la situation sur le terrain, sur les efforts diplomatiques nécessaires pour parvenir à un gouvernement de transition ainsi que sur la façon de gérer le flux de réfugiés syriens au Proche-Orient et en Europe", a-t-t-il précisé.

La France a décidé, la semaine dernière, de mener des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie et des frappes contre Daech,, tout en préservant son autonomie d'action et de décision.

"Cette décision s'appliquera de manière autonome sans que la France ne se joigne à la coalition agissant en Syrie sous la direction de Washington", a souligné le chef de l'Etat français.
Lundi 21 Septembre 2015 - 16:44





Nouveau commentaire :
Twitter