Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





«La quasi-totalité des sociétés offshore viennent de France»


Jeudi 11 Mars 2010 modifié le Jeudi 11 Mars 2010 - 16:26

En charge du programme des délocalisations l’« offshoring » , Ooutiqua el-Khalfi, directrice de la production du ministère de l’Industrie et du Commerce marocain, détaille les avantages proposés aux entreprises qui s’implantent au Maroc.

Comment favorisez-vous la délocalisation des entreprises vers votre pays ?
OUATIQUA EL-KHALFI. Nous avons constitué des zones dédiées.





«La quasi-totalité des sociétés offshore viennent de France»
L’une d’elle est à Rabat et l’autre à Casablanca. Plusieurs autres zones sont en projet (Fez, Marrakech, etc.). Le coût de la location des bureaux prêts à l’emploi y est très compétitif : environ 8 € (90 dirhams) le mètre carré par mois pour des locaux neufs, câblés et sécurisés. Pour attirer ces activités, nous avons mis en place des incitations fiscales et nous mettons l’accent sur la formation. Nous allons former 10 000 nouveaux ingénieurs en 2010.

Tous ces efforts uniquement pour attirer des centres d’appels…
Après les centres d’appels, nous visons les activités d’ingénierie, et notamment les activités de backoffice (NDLR : informatique liée aux opérations bancaires) des banques et des assurances. La BNP et Axa ont été parmi les premières à s’installer dans nos zones dédiées à l’offshoring.

Les entreprises françaises sont-elles nombreuses à profiter des avantages que vous proposez ?
La quasi-totalité des sociétés installées dans nos sites d’offshoring sont des entreprises françaises. Celles qui ne sont pas d’origine française travaillent pour les marchés européens et principalement pour le marché hexagonal.

Quelles sont les sociétés françaises qui projettent de s’installer au Maroc ?
Les négociations se passent dans la discrétion totale jusqu’à la conclusion des contrats.

Pourquoi ?
Les employés de ces entreprises peuvent réagir de manière primaire face à ces implantations. Ils peuvent penser qu’on détruit des emplois chez eux. Or, une implantation au Maroc ne détruit pas de postes dans le pays d’origine de l’entreprise. Car s’implanter, pour une société, c’est se développer. Cela profite à l’entreprise et à ses salariés. L’offshoring, c’est du gagnant-gagnant.
Jeudi 11 Mars 2010 - 09:51

LE PARISIEN




Nouveau commentaire :
Twitter