Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La princesse Lalla Hasnaa, Marraine de la Semaine africaine de l'UNESCO


Lundi 23 Mai 2016 modifié le Lundi 23 Mai 2016 - 20:48

SAR la princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a été désignée "Marraine de la Semaine africaine de l’UNESCO" par le groupe des ambassadeurs africains accrédités auprès de l’UNESCO.
Lalla Hasnaa a donné lundi à Paris le coup d’envoi de l’édition 2016 de cette Semaine, qui se tient du 23 au 27 mai au siège de l'organisation onusienne sous le thème "La femme africaine face au défi climatique".




Elle succède ainsi en tant que marraine de cette Semaine à de grandes personnalités africaines nobélisées telles que Nelson Mandela et Wagari Maathai ainsi que Boutros Boutros Ghali, désignés parrains de cet événement respectivement en 2011, 2012 et2014.

Cette nomination vient consacrer l'engagement de Lalla Hasnaa en faveur de la protection de l’environnement au sein de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement qu’elle préside depuis juin 2001, et son implication active auprès des femmes africaines dans la lutte contre les changements climatiques.

Intervenant lors de cette cérémonie, le délégué permanent de la Guinée auprès de l’UNESCO et président du comité préparatoire de la Semaine africaine 2016, Amara Camara, a exprimé sa gratitude à Lalla Hasna pour son engagement aussi bien en faveur de la femme notamment en Afrique qu’en faveur des questions environnementales, relevant en outre que la conférence des Nations unies sur le climat (COP22) qui se tiendra en novembre prochain à Marrakech sera la COP africaine de l’action.

Il a aussi salué la forte mobilisation du Royaume en vue de faire avancer les valeurs partagées du continent, notant que cette semaine africaine de l’UNESCO est l'occasion de célébrer la richesse et la diversité de l’Afrique.

Chaque année, la semaine africaine donne lieu à une série de célébrations mettant à l’honneur les patrimoines matériel et immatériel du continent africain. Elle connaît également l’organisation d’expositions, de tables rondes et de conférences débat mettant en lumière la richesse et la diversité de l’Afrique sur les plans artistique, intellectuel et culturel.

Depuis sa création en Juin 2001 par le roi Mohammed VI qui en a confié la présidence à la princesse Lalla Hasnaa, la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement place les enjeux de l’éducation et la sensibilisation au cœur de la mission qui lui a été confiée. Elle s’inscrit ainsi en droite ligne des objectifs fixés par les sommets de RIO (1992 et 2012) et Johannesburg (2002), en termes d’éducation pour le développement durable et auxquels le Maroc a souscrit. Plusieurs programmes et projets pilotes entrant dans ce cadre ont été menés avec succès par la Fondation.

Ces programmes couvrent des domaines aussi variés que l’éducation à l’environnement, la sauvegarde du littoral, l’amélioration de la qualité de l’air, la compensation carbone volontaire, le tourisme responsable et enfin la sauvegarde et le développement de jardins historiques et de la Palmeraie de Marrakech.

Divers projets sont développés selon des standards internationaux qu’adopte la Fondation suite à son adhésion en 2002 à la Fondation pour l’Education à l’Environnement (FEE) qui est une ONG à but non lucratif regroupant 74 pays à travers le Monde et dont le Maroc est l’unique pays arabo-musulman membre.

Il importe de rappeler que l’UNESCO et la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement sont liés par une Convention de partenariat pour l’Education au Développement Durable au Maroc signée en présence de Lalla Hasnaa et Irina Bokova, Directrice Générale de l’UNESCO, le 5 avril 2016 au siège de l’UNESCO à Paris.

Lundi 23 Mai 2016 - 16:41





Nouveau commentaire :
Twitter