Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








La présidente de la CGEM plaide pour un véritable pacte de coproduction entre le Maroc et la France


Jeudi 13 Décembre 2012 modifié le Samedi 15 Décembre 2012 - 13:15




Myriam Ben Saleh-Chaqroun
Myriam Ben Saleh-Chaqroun
La présidente de la CGEM, Mme Myriam Ben Saleh-Chaqroun, a plaidé, mercredi à Casablanca, pour la mise en place d'un véritable pacte de coproduction entre le Maroc et la France.

"Pour donner plus de consistance à la coopération maroco-française et un sens économique et politique à hauteur des enjeux et attentes, je propose de travailler à la mise en place d'un véritable pacte de coproduction", a-t-elle dit lors du forum des hommes d'affaires franco-marocains qui se tient sous le thème "Maroc-France : un partenariat d'exception au service d'une compétitivité partagée".

La responsabilité sociale des entreprises est un socle commun partagé par les entreprises marocaines et françaises et le Maroc ne fait pas du "dumping social", a-t-elle poursuivi, notant que le groupement franco-marocain chargé de l'exploitation du tramway de Casablanca, lancée à Casablanca, permet d'entrevoir ce que ce pacte de coproduction peut être.

Mme Ben Saleh a également proposé de faire du Club des chefs d'entreprises France-Maroc une instance ad hoc, et une véritable interface entre les entreprises et les responsables des deux pays, ajoutant qu'elle sera une "instance de suivi, de veille et de réflexion".

Le Maroc est le premier et le plus sûr partenaire de la France et les entreprises françaises et marocaines travaillent dans une logique gagnant et participent au renforcement d'un partenariat qui préfigure une plateforme pouvant devenir un poumon de compétitivité et un relais de croissance pour les opérateurs des deux pays, a-t-elle fait remarquer.

Pour sa part, le co-président du Club des chefs d'entreprises France-Maroc, Jean-René Fourtou, a estimé que la formation des ressources humaines peut constituer la charpente d'un grand projet dans l'objectif d'alimenter en compétences les secteurs en chantier au Maroc, citant entre autres l'offshoring.

Ce forum, initié par le club des chefs d'entreprises France-Maroc, a réuni plus de 400 opérateurs économiques et nombre de ministres des deux pays autour de thèmes transversaux, notamment "la compétitivité globale du Maroc dans son ensemble" et "l'environnement des affaires".

Jeudi 13 Décembre 2012 - 00:06





Nouveau commentaire :
Twitter