Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La position du Maroc dans le dossier du Sahara est "ferme" (Mustapha Khalfi)


Lundi 21 Mars 2016 modifié le Lundi 21 Mars 2016 - 22:22

La position du Maroc dans le dossier du Sahara est "ferme et strict", a affirmé le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, notant que le Royaume "restera dans son Sahara et le Sahara demeurera dans son Maroc".




La position du Maroc dans le dossier du Sahara est "ferme" (Mustapha Khalfi)
Dans un entretien sur les derniers développements de l'affaire du Sahara marocain, publié lundi par l'agence MENA, le ministre a rappelé les récents propos du secrétaire général de l'Organisation des Nation unies, Ban Ki-moon, qui a utilisé le terme "occupation" en désignant la présence du Maroc sur son Sahara, relevant qu'aucun prédécesseur de Ban Ki-moon n'avait commis ce genre de dérapages verbaux.

Dans ses résolutions sur la question, le Conseil de sécurité des Nations unies n'a également jamais fait usage d'une telle description, a souligné M. Khalfi, relevant que l'utilisation du terme "occupation" par Ban Ki-moon est en contradiction flagrante avec le lexique en usage par l'ONU concernant le dossier du Sahara marocain et "fait retourner l'affaire à la case du départ".

Le peuple marocain a exprimé sa position à l'égard des déclarations du SG des Nations unies à travers l'organisation, récemment à Rabat, d'une marche populaire avec plus de trois millions de personnes pour dénoncer les dérapages verbaux de Ban Ki-moon sur le Sahara marocain, a ajouté le ministre, déplorant que malgré les manifestations initiées même dans les provinces du sud du Royaume, le SG de l'ONU "persiste malheureusement dans sa position" ce qui a poussé le Maroc à décider une réduction significative d'une grande partie de la composante civile, et plus particulièrement le segment politique de la MINURSO, l'annulation de la contribution volontaire qu'accorde le Maroc au fonctionnement de la MINURSO et l'examen des modalités de retrait des contingents marocains engagés dans les opérations de maintien de la paix.

"Le Maroc est fort par son histoire et sa culture", poursuit M. Khalfi, soulignant que le Sahara est une partie intégrante du Royaume.

Le ministre a, en outre, exprimé sa grande satisfaction de la position du Conseil de sécurité de l'ONU qui privilégie les relations diplomatiques pour résoudre ce conflit artificiel, appelant le secrétaire général des Nations unies à remédier à cette situation en réhabilitant le peuple marocain.
Lundi 21 Mars 2016 - 17:33





Nouveau commentaire :
Twitter