Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La population de l'Afrique devrait quadrupler en 2100 (étude)


Jeudi 10 Septembre 2015 modifié le Jeudi 10 Septembre 2015 - 22:43

La population africaine devrait quadrupler d'ici la fin du 21è siècle, en passant de 1,2 milliard d'habitants actuellement à 4,4 milliards en 2100, selon une étude de l'Institut national français d'études démographiques (Ined), publiée mercredi.




'L'un des grands changements à venir est le formidable accroissement de la population de l'Afrique qui pourrait presque quadrupler d'ici la fin du siècle, passant de 1,2 milliard d'habitants en 2015 à 4,4 milliards en 2100'', soulignent les auteurs de cette étude, faisant observer que la fécondité baisse en Afrique mais elle demeure la plus élevée du monde, avec jusqu'à 7,6 enfants par femme au Niger, contre 2,5 en moyenne sur la planète.

Aujourd'hui, une personne sur six vit sur le continent africain et dans un siècle ce sera plus d'un habitant de la terre sur trois, précise l'étude, relevant que la hausse de cette démographie devrait particulièrement être importante au sud du Sahara où la population pourrait passer d'un peu plus de 950 millions d'habitants en 2015 à près de 4 milliards en 2100.

Avec 181,8 millions d'habitants, le Nigeria est toujours le pays le plus peuplé du continent. Mais d'après l'Ined, en 2050 la population du pays qui atteindra 398 millions d'habitants va dépasser celle des Etats-Unis qui abritera 397 millions de personnes, selon la même source.

'Il est né 7 millions de bébés au Nigeria en 2015 contre 4 millions aux Etats-Unis. Le calcul est vite fait ! Cela annonce un dépassement prochain des Etats-Unis par le mastodonte africain'', prévoient ainsi les chercheurs de l'Ined.

Sur le plan mondial, la population actuellement estimée autour de 7,3 milliards d'habitants devrait continuer de croître jusqu'à atteindre -peut-être- 11 milliards à la fin du 21e siècle, souligne l'étude.

'Il est illusoire de croire que la population mondiale va diminuer, même s'il y a une baisse de la fécondité. La majorité des quelque 10 milliards d'humains qui vivront en 2050 sont déjà nés et beaucoup sont en âge de procréer. S'y ajouteront donc les nouveau-nés des prochaines années qui feront à leur tour des enfants'', explique Gilles Pison, auteur des projections publiées dans le cadre de cette étude.

De son côté, la Chine, qui est toujours le pays le plus peuplé du monde avec 1,4 milliard d'habitants, devrait très probablement être dépassé par l'Inde (1,3 milliard) avant 2030, en raison d'une fécondité plus élevée (2,3 enfants par femme en moyenne, contre 1,7), selon la même source.
Jeudi 10 Septembre 2015 - 21:42





Nouveau commentaire :
Twitter