Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La politique sécuritaire de Sarkozy décriée par la presse internationale


Samedi 7 Août 2010 modifié le Samedi 7 Août 2010 - 02:21




Nicolas Sarkozy est la cible de certains journaux internationaux à propos de sa politique de sécurité
Nicolas Sarkozy est la cible de certains journaux internationaux à propos de sa politique de sécurité
Les médias étrangers ne sont pas tendres avec Nicolas Sarkozy et son nouveau virage sécuritaire. Parmi les plus virulents, le New York Times. Le respectable quotidien américain a choisi de consacrer son éditorial de vendredi au sujet. Selon lui, Nicolas Sarkozy "attise dangereusement les sentiments anti-immigrés", pour satisfaire des "calculs politiques à court terme". Il s'en prend au projet de retrait de la nationalité française aux délinquants d'origine étrangère coupables de polygamie, d'excision ou ayant atteint à la vie d'un membre des forces de l'ordre "dans un pays qui a longtemps défendu avec orgueil le principe d'égalité devant la loi de tous les citoyens français". Et de rappeler que Nicolas Sarkozy a épousé une Italienne naturalisée française, Carla Bruni, et a pour père un immigrant hongrois, Pal, qui a également acquis la citoyenneté française... Le principe d'égalité devant la loi "s'applique" à l'épouse et au père du président français "et doit s'appliquer à n'importe qui d'autre", tranche-t-il avant de souligner qu'aux États-Unis, la citoyenneté américaine, qu'elle soit de naissance ou acquise, est protégée par le 14e amendement.

Pour la Tribune de Genève, "si l'on suit cette logique présidentielle, les Français de souche qui auraient abattu un membre des forces de l'ordre pourraient donc conserver leur passeport". Ce faisant, Sarkozy créera deux catégories : les "Français-Français" et les "Français-pas tout à fait Français". De quoi "kärchériser" certains principes fondamentaux du droit qui posent l'égalité des citoyens, affirme la Tribune de Genève. Pire, en ouvrant "la brèche à d'autres mesures de ce genre", Nicolas Sarkozy "portera atteinte à tout l'édifice républicain qui repose sur la notion d'égalité entre les Français", conclut-il.



Le Point
Samedi 7 Août 2010 - 01:45





Nouveau commentaire :
Twitter