Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





La police française sur la piste du canadien Luka Rocco Magnotta


Dimanche 3 Juin 2012 modifié le Dimanche 3 Juin 2012 - 19:03




La police française sur la piste du canadien Luka Rocco Magnotta
La police française est lancée sur la piste de Luka Rocco Magnotta, ce Canadien de 29 ans en fuite, soupçonné d’avoir tué avec un pic à glace et dépecé un étudiant chinois à Montréal, avant de prendre l’avion pour la France il y a une semaine.

Les policiers français, qui agissent dans la plus grande discrétion, effectuent des « recherches ciblées » pour tenter de retrouver la trace du « dépeceur », selon une source policière. Cette source s’est refusée à dire si ces recherches sont liées à des habitudes du suspect lors d’une ou plusieurs visites par le passé en France ou à des informations selon lesquelles il serait effectivement sur le territoire français.

Des médias canadiens ont affirmé que Luka Rocco Magnotta avait déjà séjourné en France. Des photos de presse le montrent posant devant la Tour Eiffel ou le cabaret du Moulin Rouge. Vendredi, la police française avait affirmé n’avoir « aucune certitude quant à sa présence ou non en France ».

Ancien acteur de films pornographiques, Luka Rocco Magnotta, originaire de l’Ontario, également connu sous les noms d’Eric Clinton Newman ou Vladimir Romanov, est accusé de meurtre prémédité et outrage à cadavre. Il aurait perpétré cet assassinat – qu’il aurait filmé pour le diffuser sur internet – dans la nuit du 24 au 25 mai, avant de s’envoler pour la France.

Sa victime est un étudiant chinois, Jun Lin, 32 ans, originaire de Wuhan, dans la province du Hubei (centre de la Chine), qui serait arrivé au Québec en juillet dernier pour y faire ses études à l’université anglophone de Concordia, selon la police de Montréal. Les deux hommes se connaissaient probablement.

Mardi, un pied humain et une main avaient été découverts dans des colis postaux, l’un au siège du Parti conservateur, au pouvoir à Ottawa, l’autre adressé au parti libéral, dans l’opposition.

Selon un mandat d’arrêt publié samedi par la chaîne CBC, Luka Rocco Magnotta est aussi suspecté de harcèlement contre le Premier ministre canadien Stephen Harper.
Dimanche 3 Juin 2012 - 12:18

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter