Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La nouvelle position de la Suède sur le Sahara marocain requiert un "ferme rejet" (universitaire)


Vendredi 2 Octobre 2015 modifié le Vendredi 2 Octobre 2015 - 19:08




La nouvelle position de la Suède au sujet de la question du Sahara marocain est une "décision précipitée qui requiert un ferme rejet", a affirmé Mohamed Siham, professeur de droit public et des relations internationales à la Faculté de droit de Marrakech.

Cette position aura des répercussions négatives aussi bien sur la région que sur les pays du nord de la Méditerranée dans la mesure où le Maroc est le seul pays dans la région qui dispose des moyens nécessaires pour assurer la sécurité au niveau du continent africain, a souligné M. Siham dans une déclaration à la MAP.

Il a ajouté que le Maroc est un "grand pays jouissant de la crédibilité au sein des Nations unies", relevant que la nouvelle position de la Suède n'influencera pas les démarches de l'ONU visant à trouver une solution politique à la question du Sahara marocain.

M. Siham a mis l'accent sur la responsabilité de l'Algérie qui ne ménage aucun effort en vue de faire avorter les initiatives du Maroc et de l'ONU visant à trouver une solution définitive à la question du Sahara marocain.

Avec les élections communales et régionales du 4 septembre, le Royaume s'est doté d'une base constitutionnelle, politique et juridique pour la mise en œuvre de la proposition marocaine d'autonomie dans les provinces du Sud, la consolidation de l'Etat de droit et le renforcement du rôle du Maroc dans le maintien de la paix, la sécurité et la stabilité au niveau régional et international, a-t-il poursuivi.

M. Siham a également plaidé pour le renforcement de la diplomatie parallèle, appelant les partis politiques et la société civile à déployer davantage d'efforts afin de faire connaître la justesse de la cause nationale et d'informer l'opinion publique internationale sur la véritable nature du conflit autour de la question du Sahara marocain.

La diplomatie proactive est de nature à mettre en échec toutes les tentatives visant à porter atteinte à la proposition de l'autonomie du Sahara marocain, qui constitue un "pilier de stabilité, de paix et de sécurité au niveau local et régional".

Vendredi 2 Octobre 2015 - 19:06





Nouveau commentaire :
Twitter