Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La molécule d'ADN va-t-elle remplacer les disques dur ?


Jeudi 23 Août 2012 modifié le Dimanche 26 Août 2012 - 08:09

Et si l'ADN, la base de données biologiques par excellence, devenait le prochain disque dur ? Pour des chercheurs en génétique d'Harvard, la réponse tient en mot : oui. Et ils ont même testé le principe.
Dans un article publié dans la revue "Science", ils démontrent comment ils ont stocké dans quelques microgrammes d'ADN le prochain ouvrage de l'un d'entre eux, George Church. A la suite du succès de leur expérience, les chercheurs d'Harvard estiment que la densité de stockage est tellement importante qu'ils pourraient placer toutes les informations produites en 2011, soit quelque 2 000 milliards de gigaoctet de données, dans... quatre grammes d'ADN. Bluffant.




La molécule d'ADN va-t-elle remplacer les disques dur ?
Ce n'est pas la première fois que cette idée est envisagée. L'ADN est la molécule indispensable au développement et au fonctionnement d'un organisme. Mais elle est surtout stable, sous certaines conditions. George Church explique : "Vous pouvez la balancer au milieu du désert ou dans votre jardin, elle sera toujours là dans 400.000 ans."

En principe, pour stocker des données, il suffit de synthétiser et "écrire" les informations sur la molécule d'ADN. Les données sont ensuite récupérées par l'intermédiaire d'une opération de séquençage. "Un algorithme informatique se charge alors de reconstituer les différents fragments des données stockées", comme l'explique Clubic.



Jeudi 23 Août 2012 - 11:12





Nouveau commentaire :
Twitter