Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





La mère de la fillette morte sur une plage à Berck inculpée d'assassinat


Samedi 30 Novembre 2013 modifié le Dimanche 1 Décembre 2013 - 08:29

La mère d'une fillette retrouvée morte sur une plage de Berck-sur-Mer, dans le nord de la France, a été mise en examen pour assassinat et placée en détention provisoire, a indiqué son avocate.




La jeune femme "réalise ce qu'elle a fait et exprime des remords", a rapporté son avocate Me Fabienne Roy-Nansion devant le tribunal de Boulogne-sur-Mer (nord). "Elle ne cherche pas à se trouver des excuses. Au contraire, elle dit n'être pas défendable", a-t-elle ajouté.

Dix jours après la découverte du corps de la fillette de 15 mois, qui a enfin un nom, Adélaïde, les aveux de cette femme âgée de 36 ans ont permis de faire la lumière sur une affaire jusque là très mystérieuse.

Elle "s'est rendue à Berck dans le but de mettre fin aux jours de son enfant. Elle l'a déposée vivante sur la plage alors que la marée montait. Elle ne s'était jamais rendue dans cette ville, dont seul le nom a retenu son attention", a indiqué le parquet de Boulogne-sur-mer dans un communiqué. Elle a avancé des "difficultés qu'elle rencontrait dans la prise en charge quotidienne de la fillette, peu compatibles avec sa vie de couple", a poursuivi le parquet.

Le corps de la fillette avait été découvert le 20 novembre au matin par des pêcheurs de crevettes sur la plage de Berck. L'autopsie avait révélé "un oedème pulmonaire vraisemblablement consécutif à une noyade". Depuis, les enquêteurs tentaient de connaître son identité et celle de sa mère.

La mère avait été interpellée vendredi à Saint-Mandé, en banlieue parisienne, dans un immeuble où elle était hébergée par un homme. Elle avait ensuite été placée en garde à vue.

Une "marche blanche" en hommage à la fillette a rassemblé samedi à Berck-sur-Mer plusieurs centaines de personnes.
Samedi 30 Novembre 2013 - 21:14

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter