Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





La majorité des habitants du Sahara soutiennent l'autonomie, selon WikiLeaks.


Mercredi 8 Décembre 2010 modifié le Mercredi 8 Décembre 2010 - 22:15

Certains documents publiés par WikiLeaks font état d'un intérêt grandissant de la population des camps de Tindouf en Algérie pour une solution négociée du conflit du Sahara. Un activiste du Polisario se serait même déclaré "convaincu qu'en cas d'organisation d'élections libres, une majorité d'électeurs se prononceraient en faveur de l'autonomie




La majorité des habitants du Sahara soutiennent l'autonomie, selon WikiLeaks.
Par ailleurs, les documents de WikiLeaks révèlent l’ambivalence de la position d’Aznar vis-à-vis du dossier Basque et de l’affaire du Sahara.

Une note diplomatique provenant de l'ambassade américaine à Madrid, révélée par Wikileaks, va mettre Aznar et son parti face à leur incohérence. Aznar ne veut pas appliquer en Espagne ce que lui et son parti souhaitent imposer au Maroc.

Aznar a déclaré, lors d'un diner secret avec l’ambassadeur des Etats-Unis à Madrid, que le gouvernement de Zapatero se dirigeait vers la voie de la balkanisation de l'Espagne. Il ajouté qu'il ne voulait pas entendre parler d'indépendance encore moins de dialoguer avec un quelconque responsable du mouvement ETA. Et pourtant ce même Aznar n'a cessé d'appeler le Maroc et le Polisario à recourir à la table des négociations pour parvenir à une solution de compromis et mettre fin au conflit au Sahara
Mercredi 8 Décembre 2010 - 21:46

Atlasinfo.fr





1.Posté par youcef le 09/12/2010 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Donc, chiche organisez un referandum .

2.Posté par azul le 10/12/2010 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
!
Dans une dépêche Wikileaks, on apprend que le président algérien Bouteflika, a explicitement demandé aux US de l’aider à « sauver la face » concernant la question du Sahara. L’Algérie, se trouve dos au mur depuis la proposition d’autonomie marocaine et semble ne plus savoir d’où donner de la tête.


Ces nouvelles révélations viennent confirmer que l’Algérie a peur d’une défaite diplomatique désormais entamée qui verrait ressortir le Maroc comme leader régional de fait.

Cette demande désespérée est aussi une preuve du renversement de tendance entamé depuis l’arrivée de Mohamed VI concernant la question du Sahara. Devant une telle humiliation diplomatique, on comprend mieux les déclarations inamicales et légères envers M6 de la part de l’ancien ministre des affaires étrangères algérien devenu président qui n’est pas arrivé à exécuter le plan hégémonique algérien dans la région et qui en arrive à regretter le Maroc de Hassan II…

Aujourd’hui, il n’y a plus que l’Algérie qui parle du plan Baker et qui voit d’un mauvais œil la proposition d’autonomie marocaine. L’écrasante majorité de la communauté internationale qualifie ce plan de sérieux et de crédible.

COMMENT: NEED TO SAVE FACE

5. (S) Bouteflika repeated to A/S Welch several times theneed for Algeria to get itself out of the Western Saharadispute in a way that allowed it to « save face. » Hereiterated that Algeria « has no claim » at stake, and spoke oflooking towards positive future relations with Morocco, as »one day we will need to get beyond this. » In a February 27meeting with Foreign Minister Mourad Medelci, A/S Welchinvited the Algerian delegation to visit Washingtonimmediately following the next round of negotiations atManhasset, to continue the discussions

3.Posté par azul le 10/12/2010 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le président tunisien : Les Algériens doivent accepter le fait qu'il n'y aura pas un État indépendant au Sahara occidental
09/12/2010 à 10h39 - mis à jour le 09/12/2010 à 10h40 | 2332 vues | 2 réactions
Le président tunisien : Les Algériens doivent accepter le fait qu'il n'y aura pas un État indépendant au Sahara occidental

Les mauvaises nouvelles n'arrêtent pas de tomber pour le Polisario et l'Algérie. Apres les révélations fracassantes de Wikileaks quant a la déconfiture entamée de la position algérienne concernant la question du Sahara, voila qu'on apprend que le président tunisien Ben Ali fustige le leadership algérien : “Les Algériens doivent accepter le fait qu'il n'y aura pas un État indépendant au Sahara occidental”. Dans une note confidentielle désormais déclassifiée par Wikileaks, le président tunisien a déclaré a David Welch, sous-secrétaire d’État américain chargé des affaires du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord, que l'Algérie bloquait tous les progrès dans le Maghreb a cause de sa position sur le conflit du Sahara. Allant encore plus dans les détails, Ben Ali a dévoilé que “la Tunisie avait essayé de convoquer une réunion des chefs d'État du Maghreb à ce sujet à Tunis”. Et “alors que le Maroc et la Libye avaient accepté de participer, l'Algérie a refusé prétextant qu'il n'y avait rien à discuter”.

Des révélations lourdes de sens qui recoupent ce que les officiels marocains et américains ont laisse sous-entendre dans des documents wikileaks dévoilées la semaine dernière. Décidément, l'image de l'Algérie ne cesse de toucher le fond avec ces révélations plus embarrassantes les unes que les autres. Et comme si ce n'était pas suffisant, un nouveau document Wikileaks révèle que l'Algérie avait accepte a des avions de l'Africom de faire des reconnaissances aériennes militaires sur le territoire algérien. On y reviendra.

4.Posté par wanabi le 10/12/2010 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Organiser un référendum avec des militaires algériens déguisés en sahraouis. Bien vu mais on n'est pas encore le 1er avril !

5.Posté par zozo le 25/12/2010 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Notre pays est loin d'êtres meilleur, je le pense, mais avant de juger, faîtes votre meaculpa.
Nous les algériens nous avons rien à gagner avec les sahraouis, et avec vous.
Mais une chose que vous nous dicterez, c'est de laissés les frontières fermés.
Et là on en reparlera.
Notre président n'en vaut pas mieux.
Fière d'être algérien.
Prenez votre soit disant sahara.
Laissez les algériens tranquilles.
Et dans quelques années,on reparlera du maghreb arabe uni.
Il y a temps de rancunes des deux parties, pour parler vrai!


Nouveau commentaire :
Twitter