Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La lettre ouverte d'Elie Semoun à Dieudonné


Dimanche 12 Janvier 2014 modifié le Dimanche 12 Janvier 2014 - 21:38

Samedi dans un sketch diffusé sur Canal +, Elie Semoun a fait passer un message à Dieudonné. "Tu sais que tu me fous dans la merde!, a-t-il notamment plaisanté, tu m'obliges à répondre parce que pour les juifs je suis un traître et pour les autres je suis un agent du Mossad. Mais je n'ai rien demandé moi! Je pensais qu'on allait vieillir ensemble comme Chevalier et Laspalès!"




La lettre ouverte d'Elie Semoun à Dieudonné
Elie Semoun a réagi ce samedi sur Canal+ à la polémique suscitée par son ancien complice sur scène, Dieudonné. L'humoriste, par le biais d'une lettre ouverte diffusée par l'émission "Clique", a d'emblée donné le ton:

"Je pense que je suis assez légitime pour parler de Dieudo vu qu'on a vraiment débuté ensemble. Je suis pour la paix, contre le racisme et pour les plantes. C'est presque pas un sketch, c'est presque la lettre d'un ami trahi et trompé. Ce que je fais, c'est loin d'être une déclaration de guerre. Mais en même temps, je ne lui donne pas une carte blanche".
Elie Semoun a poursuivi en évoquant un certain malaise, car étant d'origine juive, il est par la faute de Dieudonné considéré "comme un traître pour les Juifs". "Je pensais qu'on allait grandir ensemble comme Chevalier et Laspalès, et maintenant tu me fais ton délire...".

L'humoriste entre alors dans le vif du débat, faisant référence aux questions des gens qu'il fréquente et qui lui demandent sans cesse si "Dieudo avait toujours été comme ça?". Alors, raconte Semoun, "je suis allé voir un de tes spectacles pour vérifier et t'ai demandé si tu étais antisémite. Et là, tu m'as tourné le dos et m'a regardé droit dans les yeux pour me déclarer: «Non... mais y a trop de Juifs!»."

Et comment le polémiste a-t-il fait pour supporter Elie Semoun pendant 15 ans alors? "C'est Dieudonné qui faisait les comptes", explique l'humoriste. "Ça lui a permis de tenir le coup!"

Dieudonné a bien essayé de le "convertir", en lui demandant de s'en prendre lui aussi aux "Arabes" et aux "Noirs" dans ses sketchs. Mais "je peux pas faire ça, c'est pas moi ! Je suis pas raciste ! L'humour, ça sert pas à ça", répond Elie Semoun dans sa lettre ouverte.

Dans sa conclusion, Semoun regrette finalement l'époque où lui - le juif - et Dieudonné - le noir - "étaient le symbole même de l'antiracisme".

Les temps ont bien changé...



Dimanche 12 Janvier 2014 - 09:14





Nouveau commentaire :
Twitter