Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La frontière entre Espagne et Maroc fermée plus de deux heures à Melilla


Dimanche 28 Octobre 2012 modifié le Dimanche 28 Octobre 2012 - 16:09




La frontière entre Espagne et Maroc fermée plus de deux heures à Melilla
Le principal poste-frontière entre l’Espagne et le Maroc à Melilla a été fermé pendant deux heures et demie samedi lorsque des incidents ont éclaté, des policiers espagnols ayant refusé l’entrée de leur territoire à un groupe de Marocains, ont annoncé les autorités locales.

Les incidents ont débuté lorsque les policiers ont refusé l’accès à quelques Marocains pour des raisons de sécurité, a expliqué à la presse le préfet de Melilla, Abdelmalik El Barkani.

Les forces de l’ordre espagnoles ont alors fermé les grilles du poste-frontière, ce à quoi le groupe a riposté par des jets de pierres et d’autres objets, a-t-il ajouté.

Une fois le calme revenu, le poste-frontière a pu être rouvert en fin de journée.

Evoquant cette fermeture temporaire, l’agence marocaine de presse MAP, qui cite des autorités locales, affirme pour sa part que les autorités espagnoles ont interdit l’accès à Melilla à des Marocains résidant à Nador (la principale ville voisine, ndlr), habitués à y entrer, bien qu’ils aient présenté leurs passeports.

Plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées devant le poste-frontière pour protester contre cette décision, poursuit la MAP, sans autre indication.

Ces incidents sont survenus alors que des immigrants venus la plupart d’Afrique subsaharienne ont multiplié ces derniers jours les tentatives de gagner le territoire espagnol depuis le Maroc, par voie maritime ou terrestre.

Jeudi, 14 immigrants clandestins, partis la veille du Maroc pour tenter de traverser le détroit de Gibraltar, étaient morts en voulant gagner les côtes espagnoles à bord d’une petite embarcation. Dix-sept avaient été récupérés vivants.

Deux autres immigrants africains avaient été retrouvés morts vendredi lors d’une opération en mer qui avait permis de secourir une cinquantaine de personnes tentant de faire la traversée entre l’Espagne et le Maroc.

Parallèlement, des centaines d’immigrants ont essayé ces dernières semaines de prendre d’assaut la frontière grillagée séparant le Maroc de l’enclave espagnole de Melilla, porte d’entrée vers l’Europe pour de nombreux migrants illégaux venus notamment d’Afrique subsaharienne.

Alors que le dispositif policier a été renforcé ces jours-ci sur la frontière à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Adha, un groupe de quelques dizaines de personnes a tenté de passer en force vendredi, a indiqué une porte-parole de la préfecture de Melilla.

Les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, toutes deux à la pointe septentrionale du Maroc, constituent les seules frontières terrestres entre l’Afrique et l’Europe. Leur position stratégique place l’Espagne sur l’un des principaux fronts de la politique européenne de contrôle des frontières.

Dimanche 28 Octobre 2012 - 11:58

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter