Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








La dégradation de la note de la France pourrait impacter négativement l'économie marocaine


Mardi 17 Janvier 2012 modifié le Mardi 17 Janvier 2012 - 21:08




La dégradation de la note de la France pourrait impacter négativement l'économie marocaine
La dégradation par l'agence américaine de notation Standard & poor's de la note de la France pourrait impacter négativement l'économie marocaine, selon certaines analyses publiées par la presse nationale.

L'abaissement d'un cran de la note de la France, premier partenaire économique du Maroc à AA+ pourrait engendrer une baisse des exportations du Maroc vers l'Hexagone, estiment des analystes cités par le journal «L'Economiste», dans son édition de mardi.

Malgré le fait que la qualité de la dette souveraine de la France soit évaluée entre haute et bonne (AA+), la dégradation récente de S&P ne risque guère d'être sans conséquence sur les entreprises du CAC40, dont celles opérant sur le marché marocain, relèvent-ils.

D'après ces analyses, l'Etat français se trouvera dans l'obligation de redresser ses finances publiques "en diminuant les dépenses ou bien en augmentant les impôts".

Ces mesures éventuelles, qui impliquent un recul des investissements publics, devraient impacter substantiellement la capacité d'investissement du secteur privé français.

Ainsi, outre le recul des exportations marocaines, une décélération des investissements directs étrangers (IDE) devrait être également envisagée, surtout que le Maroc constitue la première destination des IDE français, avec 3 milliards de dirhams à fin juin.

Par ailleurs, une politique budgétaire d'austérité, une fois adoptée par l'exécutif français, amplifiera le taux de chômage dans l'Hexagone, situation qui touche plus fortement les ressortissants étrangers.

Les mêmes analystes considèrent que cet état de fait devrait entrainer la baisse les transferts des Marocains résidents en France et influencer ainsi légèrement la balance des paiements.



Mardi 17 Janvier 2012 - 14:23

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter