Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





La communauté juive marocaine de Toulouse "très sensible" à la haute sollicitude du Roi Mohammed VI à son égard


Lundi 2 Avril 2012 modifié le Mardi 3 Avril 2012 - 00:01




M. Sahel, Andre Elkiess, Rabbin de Montauban, et S. Berdugo
M. Sahel, Andre Elkiess, Rabbin de Montauban, et S. Berdugo
La communauté juive marocaine de Toulouse s'est dite "très sensible" à la haute sollicitude du Roi Mohammed VI qui a dépêché une délégation de haut niveau pour présenter Ses condoléances aux familles des victimes de la tuerie qui a eu lieu le 19 mars dernier dans un collège juif de cette ville du sud-ouest de la France.

"Nous sommes très sensibles à l'attention et à la compassion de SM le Roi qui a bien voulu déléguer Son conseiller, El Mostafa Sahel, et M. Serge Berdugo, ambassadeur itinérant du Souverain et secrétaire général du Conseil de la communauté juive du Maroc, pour venir présenter les condoléances royales", a déclaré à la MAP, Arié Bensemhoun, président de la communauté juive de Toulouse.

Une cérémonie a eu lieu dimanche en présence des émissaires du Souverain au collège Ozar Hatorah de Toulouse où trois enfants et un professeur juifs ont été abattus froidement par Mohamed Merah, un franco-algérien se réclamant d'Al-Qaida et tueur également de trois militaires d'origine maghrébine, dont la parachutiste franco-marocain Imad Ben Ziaten.

Parmi les victimes de cette tuerie figure la petite Myriam, fille de Yakov Monsonégo, directeur du collège et neveu de l'actuel Grand Rabbin du Maroc, Aron Monsonégo. La mère d'Arieh et Gabriel, les deux autres enfants tués avec leur père à l'entrée de l'école, est elle aussi d'origine marocaine, selon M. Berdugo.

M. Bensemhoun a affirmé que le message royal, dont lecture a été donnée par M. Sahel, est "un témoignage de solidarité qui nous ne laisse pas indifférents et qui nous va droit au coeur". C'est "un message fort envoyé à l'ensemble des musulmans dans le monde, a ajouté ce représentant local du consistoire israélite originaire de Meknès. Dans un contexte "extrêmement troublé", a-t-il poursuivi, ce message souligne qu'"entre juifs et musulmans, il y a une communauté de destin". Il a souligné qu'au sein de la communauté juive toulousaine, "il n'y a aucune volonté de faire l'amalgame" entre Islam et terrorisme. "Nous savons qui sont les musulmans. Ils sont nos frères. Nous appartenons à la même tradition et sommes solidaires les uns avec les autres, mais nous devons ensemble nommer le mal, l'identifier et le combattre", a-t-il ajouté.

M. Bensemhoun a, par ailleurs, assuré que la communauté juive marocaine de Toulouse était très touchée par le message du Souverain, en témoigne la présence de plusieurs centaines de personnes à cette cérémonie. Selon lui, près de la moitié des juifs de Toulouse (entre 10.000 et 12.000) sont originaires du Maroc, où ils gardent des attaches familiales et continuent de s'y rendre pour pèlerinage, notamment.

Pour sa part, M. Aviv Zonabend, vice-président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF- Midi-Pyrénées), a salué le geste du Roi qui, a-t-il affirmé, représente "une position forte de respect des valeurs de paix et de fraternité".

Les juifs toulousains garderont une "forte impression" du message royal et de la présence de la délégation marocaine, a dit ce natif de Casablanca. Il a souhaité que ce geste donnera lieu à "une continuation au dialogue interreligieux judéo-musulman" et que cela permettra aux deux communautés de "mieux se comprendre et d'éloigner la haine".

Né de père polonais et de mère française et "baigné dans la culture orientale et méditerranéenne", M. Zonabend s'est dit "très sensible" au message du Roi Mohammed VI.

Lundi 2 Avril 2012 - 22:13

Atlasinfo avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter