Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





La chanson à la gloire de Bouteflika qui fait polémique


Jeudi 3 Avril 2014 modifié le Jeudi 3 Avril 2014 - 22:06

Le clip à la gloire de Bouteflika, qui a rassemblé une soixantaine d'artistes franco-algériens et algériens, suscite une vive polémique sur les réseaux sociaux et dans la presse depuis sa mise en ligne. Les chanteurs Khaled et Kenza Farah, l'humoriste Smaïn ou encore l'ex-boxeur Farid Khider ont été réunis sur scène pour pousser la chansonnette avec des vedettes algériennes.





Intitulée «Notre serment pour l'Algérie», la chanson fait l'éloge du président algérien de 77 ans, qui malgré ses ennuis de santé, sera candidat à un quatrième mandat le 17 avril prochain, à l'occasion de l'élection présidentielle algérienne. «Laissez-moi chanter. Laissez-moi être heureux. Laissez-moi être fier de mon Président qui a prêté serment à l'Algérie, et qui a tenu la promesse de millions de martyrs», énonce le refrain.

Parmi les artistes qui apparaissent dans le clip, de nombreuses personnalités connues des deux côtés de la Méditerranée comme le chanteur Cheb Khaled, l'humoriste Smaïn ou l'icône du football local Lakhdar Belloumi. Et tous n'assument pas la chanson. La chanteuse de R'N'B marseillaise Kenzah Farah a par exemple expliqué au journal algérien El Watan qu'elle pensait chanter "pour son pays et sa liberté" mais nie toute visée politique. Même son de cloche chez l'ancien boxeur devenu comédien Farid Khider. Interrogé par Le Parisien, il assure qu'il "croyait participer à un clip à vocation caritative."

Difficile à croire quand les artistes scandaient dans le clip: "Laissez-moi être fier de mon Président qui a prêté serment à l'Algérie", certains participants ont reconnu avoir touché de l'argent en échange de leur participation, alors que d'autres nient avoir touché une rémunération. Dans l'émission «Système Dz», les comédiens Amine Ikhlef et Mohamed Bounoughaz, confessent en effet avoir touché «un cachet».

Pour taire la polémique, l'équipe de campagne de Bouteflika a tenté de retirer la vidéo de Youtube mais elle n'a pas réussi.



Jeudi 3 Avril 2014 - 21:14





Nouveau commentaire :
Twitter