Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La Tunisie corrige les propos de Moratinos au sujet du sommet de l'UPM


Samedi 13 Novembre 2010 modifié le Samedi 13 Novembre 2010 - 16:41

Suite à la publication d’une information, relative à l'entrevue du président Zine El Abidine Ben Ali avec l'envoyé spécial espagnol, Miguel Angel Moratinos et selon laquelle le chef de l'Etat tunisien aurait exprimé son appui à la tenue du sommet de l'Union pour la Méditerranée (UPM), la présidence tunisienne a réagi, précisant que la déclaration de l'envoyé spécial espagnol ne comporte pas cette informat.




La Tunisie corrige les propos de Moratinos au sujet du sommet de l'UPM
Le porte-parole de la présidence tunisien a indiqué que le chef de l'Etat n’a fait que rappeler, à cette occasion, la position de la Tunisie en faveur de l'UPM., ajoutant que le président Ben Ali a souligné que la tenue du sommet nécessite la réunion de plusieurs conditions dont la plus importante est celle relative à l'amélioration de la situation qui prévaut au Proche-Orient dans le sens de la reprise des négociations de paix suspendues actuellement en raison de l'obstination d'Israël à poursuivre sa politique de colonisation.

Il s'agit aussi de l'absence de progrès dans la réalisation des projets adoptés dans le cadre de l'UPM, ce qui constitue autant d'entraves à la réussite de ce sommet, a-t-il ajouté.

Selon une dépêche de l’AFP, datée du 10 novembre, le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali aurait exprimé son adhésion à la politique européenne en Méditerranée et son appui à la tenue du sommet de l'UpM, lors de son entrevue mercredi avec Miguel Angel Moratinos.

Le président Ben Ali "soutient totalement la politique européenne en Méditerranée et s'engage à réunir les conditions favorables à la tenue du sommet de l'Union", prévu à Barcelone, selon l'ex-chef de la diplomatie espagnole en charge de la préparation de ce sommet, cité par AFP.

Selon les informations d'atlasinfo.fr, l'annonce du report officiel du sommet de Barcelone n'est qu'une questions de temps. Un communiqué, cosigné par la France, l’Egypte et l’Espagne, devrait être rendu public prochainement pour l'annoncer.

Le nouveau report du sommet de l'UPM est notamment dicté par la situation de blocage que connaissent les négociations directes entre Palestiniens et Israéliens, ainsi que par la poursuite par Israël de la politique de colonisation.

Lancée en 2008 à l'initiative du président français Nicolas Sarkozy, l'UpM regroupe 43 pays: les 27 de l'UE, la Turquie, Israël et les pays arabes riverains de la Méditerranée.
Samedi 13 Novembre 2010 - 16:04





Nouveau commentaire :
Twitter