Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





La Tunisie, co-présidente de l'Initiative OCDE-MENA pour la gouvernance et l'investissement à l'appui du développement 2016-2020


Mardi 10 Novembre 2015 modifié le Mardi 10 Novembre 2015 - 13:25

La Tunisie a été officiellement déclarée, lundi soir à Rabat, co-présidente de l'Initiative OCDE-MENA pour la gouvernance et l'investissement à l'appui du développement au titre de la période 2016-2020, lors de la clôture de la réunion du Comité de pilotage de ladite Initiative.




La Tunisie, co-présidente de l'Initiative OCDE-MENA pour la gouvernance et l'investissement à l'appui du développement 2016-2020
Après une approbation unanime de sa candidature, la Tunisie succédera ainsi au Maroc en tant que co-présidente de l'Initiative OCDE-MENA pour la gouvernance et l'investissement à l'appui du développement au titre de la période 2016-2020.

S'exprimant à cette occasion, le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la Modernisation de l'administration, Mohamed Moubdii a réaffirmé, dans une déclaration à la MAP, le soutien du Maroc à la Tunisie dans sa nouvelle mission, estimant que "le succès de la Tunisie est celui de toute la région". Il a, en outre, qualifié de "réussi et très important" le bilan de l'initiative enregistré sous la co-présidence marocaine depuis 2009.

"Cette journée vise à promouvoir la coopération et l'échange d'expertise en vue d'améliorer les conditions de vie dans la région et renforcer les possibilités de coopération. Nous n'avons d'autres choix que de coopérer pour assurer le développement de nos pays, et nous devons nous unir contre toutes les formes d'intimidation et de menace que connaît la région", a-t-il ajouté.

Pour ce qui est des recommandations formulées sur fond des travaux et discussions de la réunion, elles ont concerné les deux piliers fondateurs du programme MENA-OCDE, à savoir la gouvernance et l'investissement.

S'agissant de la gouvernance, les participants ont appelé à renforcer la confiance en les institutions publiques et placer le citoyen au cœur des politiques publiques en guise de consécration du principe de la participation citoyenne.

Il s'agit également de développer les activités et les initiatives locales et nationales et d'assurer leur succès et efficacité, en soutenant, par exemple, le rôle des conseils économiques et sociaux pour assurer la complémentarité des actions menées au niveau régional, et en mettant en place le cadre législatif nécessaire à la réussite d'une approche globale, intégrée et complémentaire.

Les participants ont aussi appelé à impulser la démocratie participative en accordant davantage d'intérêt aux jeunes, impliquer les organisations non gouvernementales (ONG), le secteur privé et l'ensemble des acteurs concernés par les politiques publiques, et à renforcer les capacités des centres de formation œuvrant pour l'appui des réformes destinées à promouvoir les principes de bonne gouvernance, à l'image du Centre de Formation de Caserte du Programme MENA- OCDE.

Concernant le programme MENA-OCDE pour l'investissement, les recommandations ont porté sur le renforcement du climat des affaires dans l'objectif d'attirer de nouveaux investissements et l'amélioration des capacités concurrentielles du tissu entrepreneurial, notamment celles des petites et moyennes entreprises.

De même, les participants ont plaidé pour le renforcement de la contribution des femmes, la promotion de l'intégrité et la transparence des affaires, la consolidation de la bonne gouvernance dans les entreprises privées et publiques, outre l'échange des expertises et l'insertion dans le cadre législatif des pays de la région.

En ce qui est des orientations futures de l'initiative, les participants ont notamment souligné la nécessité d'approfondir l'examen de plusieurs aspects portant sur la gestion des marchés publics et leur transparence, la corrélation entre responsabilité et reddition des comptes, outre l'implication des jeunes dans le processus d'élaboration des politiques publiques, de leur mise en application et de leur évaluation.

L'accent a été également mis sur les points ayant trait au renforcement de la participation des femmes et de l'institutionnalisation de la parité, l'appui du principe d'un gouvernement ouvert à travers la facilitation de l'accès aux informations et la participation de la société civile, du citoyen et du secteur privé, ainsi que les réformes sectorielles et régionales bénéficiant à la complémentarité et à l'intégration du développement global.

Le Comité de pilotage, qui constitue le noyau principal d'orientation et de décision de l'Initiative OCDE-MENA pour la gouvernance et l'investissement à l'appui du développement, se compose de 18 gouvernements de la région MENA, de 34 pays membres ou partenaires de l'OCDE, ainsi que d'organisations internationales partenaires.

Organisée par l'OCDE et les ministères des Affaires générales et de la Gouvernance et de la Fonction publique et de la Modernisation de l'administration sous le signe ''l'intégration régionale pour une croissance inclusive'', cette rencontre a connu la participation de ministres, ambassadeurs, hommes d'affaires, experts économistes et responsables administratifs représentant les pays membres de l'OCDE et de la région MENA, outre des représentants des secteurs public et privé.
Mardi 10 Novembre 2015 - 11:26





Nouveau commentaire :
Twitter