Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La Tour Eiffel fermée sept heures pour protester contre les pickpockets


Vendredi 22 Mai 2015 modifié le Samedi 23 Mai 2015 - 08:25

Suite à des agressions et à la recrudescence des pickpockets sur le monument parisien, ses employés ont exercé vendredi leur "droit de retrait". La tour Eiffel est resté fermée une bonne partie de la journée.




La Tour Eiffel est restée fermée au public une bonne partie de la journée de vendredi en raison d'un droit de retrait exercé par ses salariés. Les employés protestent contre la recrudescence des pickpockets sur le monument parisien.

Sous des panneaux lumineux indiquant "la Tour Eiffel est momentanément fermée", en français et en anglais, des agents ont expliqué la situation aux visiteurs surpris de voir les rideaux des bureaux de vente et d'information baissés. Le monument le plus visité de France a rouvert ses portes vendredi en fin d'après-midi, après environ sept heures de fermeture, vers 16h30.

Contacté par l'AFP, un salarié ayant requis l'anonymat a indiqué que "des choses ont été mises en place" avec la direction, permettant la reprise du travail, sans plus de précisions.

Dans un précédent communiqué, les salariés de la Tour Eiffel avaient expliqué qu'une "majorité d'entre eux" ont choisi de "faire valoir leur droit de retrait" en raison d'une "recrudescence des agissements des pickpockets sur la Tour Eiffel et à la suite de plusieurs agressions et menaces".

La Société d'exploitation de la tour Eiffel (SETE), en charge de la gestion du monument, a elle déploré dans un communiqué la situation. Une quarantaine de salariés avait décidé d'exercer son droit de retrait.

Jusqu'à 30 pickpockets parfois


Les pickpockets "montent en bande de 4 ou 5 personnes. Parfois il peut y en avoir une trentaine" sur le monument, selon une employée, et il "arrive qu'ils se battent entre eux". Un autre salarié, agent d'accueil, a raconté avoir été menacé par un pickpocket qu'il évacuait de la Tour. "Il m'a dit 'pourquoi tu ne nous laisses pas travailler? On t'a déjà vu partir de la Tour. Si ça continue, tu auras des problèmes'".

Comme d'autres de ses collègues, il a déposé une main courante au commissariat. Les salariés disent vouloir obtenir des "garanties formelles de la part de la direction afin que des mesures pérennes et efficaces soient prises pour mettre fin à ce fléau dont sont victimes, quotidiennement, de nombreux touristes", et particulièrement des touristes "asiatiques", selon un employé.

Dans son communiqué, la direction ajoute être "engagée dans une coopération active et durable avec la préfecture de police qui a conduit au renforcement continu des mesures visant à garantir la sécurité du personnel et du public". Elle assure mettre "tout en oeuvre pour permettre une remise en exploitation rapide de la Tour" et pouvoir accueillir les visiteurs.

Symbole de la capitale française et monument payant le plus visté au monde, la Tour Eiffel a accueilli plus de sept millions de visiteurs en 2014.
-
Vendredi 22 Mai 2015 - 19:11

Source L'Express




Nouveau commentaire :
Twitter