Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La Russie veut renforcer son rôle en Afrique, ses ambassadeurs en conclave au Maroc


Jeudi 16 Mai 2013 modifié le Vendredi 17 Mai 2013 - 13:14




La Russie veut renforcer son rôle en Afrique, ses ambassadeurs en conclave au Maroc
La Russie a réuni jeudi à Rabat ses ambassadeurs accrédités dans les pays du Maghreb et de l’Afrique subsaharienne dont ceux du Sahel dans l’objectif de renforcer son rôle politique et diplomatique dans cette région, a constaté Atlasinfo.

Douze ambassadeurs russes en poste notamment au Mali, au Niger, au Sénégal, en Côte d’Ivoire ainsi que dans les cinq pays du Maghreb ont tenu une réunion sous la présidence du vice-ministre russe des Affaires étrangères,, une séance de travail à laquelle s’est joint le ministre marocain des Affaires étrangères, Saad Edine El Othmani.

Cette réunion, qui s'est déroulée à huis clos au siège du ministère marocain des Affaires étrangères , s'assigne pour objectif d'examiner "toutes les questions concernant le Maghreb et la région du Sahel et du Sahara", a indiqué M. Bogdanov dans une déclaration à la presse au début de ce conclave.

La situation sécuritaire au Sahel, la lutte contre le terrorisme, la question du Sahara et l’Union du Maghreb Arabe (UMA) ont été largement débattus lors de cette rencontre mixte, qualifiée de « très intéressante » par la partie russe.

"Nous sommes là pour écouter. La Russie est prête à contribuer pour trouver des solutions politiques aux différends qui se posent à la région », a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères.

Le responsable russe a également souligné que sa visite au Royaume vise à "renforcer les relations bilatérales traditionnelles entre le Maroc et la Russie, et à aller de l'avant dans l'élargissement du dialogue politique entre les deux pays".

"Nous espérons réaliser une meilleure coordination avec le Maroc au niveau des Nations unies, et au sein des instances internationales sur les questions régionales, internationales et du Moyen-Orient", a ajouté le ministre qui a dit avoir apprécié la position du Maroc vis-à-vis de ces questions.

M. Bogdanov a, par ailleurs, qualifié de "distingués" les liens de son pays avec le Maroc, formant le vÂœu de voir la coopération bilatérale s'intensifier dans les domaines économique, commercial, touristique et des investissements.

Il a, dans ce cadre, rappelé la visite que le Roi Mohammed VI avait effectué en Russie en 2002, et qui a été soldée par la signature de la déclaration sur le partenariat stratégique, ainsi que la visite du Président russe, Vladimir Poutine à Rabat en 2006, faisant remarquer que ces déplacements des deux chefs d'Etat ont donné une forte impulsion aux relations bilatérales.

M. El Othmani s’est pour sa part félicité des relations étroites qu’entretiennent les deux pays depuis de longue date. Il a évoqué le rôle que joue le Maroc pour le retour de la paix et de la stabilité au Sahel. Il a réaffirmé que l’intégration socio-économique au Maghreb est pour le Maroc un « choix irréversible ». « Ce regroupement est le seul et unique au monde dont le processus est gelé et ce malgré l’existence de nombreux accords de coopération dont l’application n’est pas effective », a regretté le ministre marocain.

Jeudi 16 Mai 2013 - 23:26

Par M.C




Nouveau commentaire :
Twitter