Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La Princesse Lalla Meryem remet à Paris des wissams royaux à des représentants des trois religions monothéistes en France


Dimanche 1 Février 2015 modifié le Lundi 2 Février 2015 - 09:52

La Princesse Lalla Meryem a remis, dimanche à Paris, des wissams décernés par le Roi Mohammed VI à des représentants des religions musulmane, juive et chrétienne en France.




La Princesse Lalla Meryem avec le recteur Merroun
La Princesse Lalla Meryem avec le recteur Merroun
Son Altesse Royale a ainsi décoré du Wissam Al Arch de 3ème classe (officier) MM. Khalil Merroun, recteur de la mosquée d'Evry, Michel Serfaty, rabbin de Ris-Orangis et Michel Dubost, évêque d'Evry.

Cette cérémonie s'est déroulée à l'Institut du Monde arabe (IMA) en présence, notamment, du Premier ministre français, M. Manuel Valls, et du ministre des Habous et des Affaires islamiques, M. Ahmed Toufiq, l'ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, l'ambassadeur itinérant du roi, Serge Berdugo, le porte-parole du ministère français des affaires étrangères, Romain Nadal, le président de l'IMA, Jack Lang, le grand rabbin de France, Haim Korsia, ainsi que de nombreuses personnalités politiques, religieuses et du monde de la culture.

La Princesse Lalla Meryem avec le rabbin Serfaty
La Princesse Lalla Meryem avec le rabbin Serfaty
Auparavant, l'ouvrage intitulé "La Réhabilitation des Cimetières Juifs du Maroc - Les Maisons de la Vie", a été présenté par le secrétaire général du conseil des communautés israélites du Maroc et ambassadeur itinérant du roi, Serge Berdugo, dans le cadre de l'exposition-événement "Le Maroc Contemporain" qui se tient l'IMA.

Lors de cette présentation, M. Berdugo a souligné que la réhabilitation des cimetières juifs, qui a été lancée en 2010 à l'initiative du roi Mohammed VI, a duré quatre ans et concerné 167 sites de 14 régions du royaume, notant que cette opération extraordinaire est une illustration du Maroc contemporain qui reconnaît ses différents affluents.

M. Berdugo, qui a tenu à exprimer au nom de la communauté israélite du Maroc, sa gratitude et sa reconnaissance au souverain, a par la suite fait un exposé dans lequel il a présenté les grands axes de cet ouvrage.

"Cette opération a une forte symbolique et une portée hautement religieuse et reflète l'attachement du royaume aux valeurs de modération, de dialogue et de respect de l'Autre", a-t-il relevé, ajoutant que cette action reflète l'expression d'une réalité et d'une culture ancrée dans l'histoire millénaire du royaume qui permet de préserver les traces du patrimoine juif du pays.

Le ministre des Habous et des Affaires islamiques, M. Ahmed Toufiq, a pour sa part affirmé que l'opération de réhabilitation des cimetières juifs au Maroc se veut une célébration de la mémoire, de la vie et de la mort, soulignant que cet ouvrage est une invitation à revisiter le patrimoine juif et faisant remarquer que les cimetières juifs sont des lieux de pèlerinage, parfois commun des juifs et musulmans.



La princesse Lalla Meryem avec l'évêque Dubost
La princesse Lalla Meryem avec l'évêque Dubost
Dimanche 1 Février 2015 - 19:02





Nouveau commentaire :
Twitter