Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La Princesse Lalla Hasnaa devant la Conférence de l’UNESCO sur l’EDD : “L’éducation au développement durable est à la fois une tâche exaltante et un combat de longue haleine"


Lundi 10 Novembre 2014 modifié le Lundi 10 Novembre 2014 - 20:09

La Princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a souligné, lundi à Nagoya (centre du Japon), que l’éducation au développement durable (EDD) est “à la fois une tâche exaltante et un combat de longue haleine”.




“L’éducation au développement durable est à la fois une tâche exaltante et un combat de longue haleine, car elle vise les mentalités et cherche à modifier les réflexes et les comportements à l’échelle de nos sociétés”, a relevé Son Altesse Royale devant la Conférence Mondiale de l’UNESCO sur l’EDD, organisée conjointement avec le gouvernement japonais pour marquer la fin de la Décennie des Nations Unies pour l’éducation au service du développement durable (2005-2014).

La Princesse Lalla Hasnaa, qui participe à ce rendez-vous mondial en tant qu’invitée d’honneur, a ainsi fait observer que l’éducation au développement durable est une “tâche qui appelle un élan soutenu, transgénérationnel, à la hauteur de l’ambition de voir émerger une citoyenneté mondiale avertie, engagée et responsable vis-à-vis de son avenir propre”, soulignant dans ce sens que “beaucoup reste à faire” en matière d’éducation au service du développement durable.

Son Altesse Royale a affirmé que “chacun est appelé, selon son statut et ses moyens, à y apporter sa contribution, aussi modeste soit-elle, avec persévérance et dans le cadre d’une cohérence globale”. “Travailler à cette cohérence globale et se donner les moyens de réussir, voilà le double défi qui se pose à nous pour la décennie à venir, où de nombreux objectifs sont proposés dans l’Agenda post-2015 des Nations-Unies”, a dit la Princesse Lalla Hasnaa.

La Princesse Lalla Hasnaa a aussi noté que “l’un des défis majeurs à relever en matière d’éducation au développement durable, est celui de la pertinence et de l’efficacité sur le terrain , pour que nos efforts ne s’arrêtent pas au seul discours, juste et sincère, mais parfois sans effet tangible”. “Car expliquer les bons gestes ne suffit pas : il faut en montrer l’exemple sur le terrain, et de manière cohérente. Et pour cela, il faut développer une pédagogie active”, a souligné Son Altesse Royale. Et d’ajouter que dans ce schéma d’éducation par l’exemple, il faut noter que les grands projets nationaux peuvent avoir un effet d’entrainement bénéfique, comme en témoigne l’exemple de l’ambitieux projet solaire marocain -le plus grand du monde- qui suscite chez les jeunes écoliers et étudiants des vocations dans le domaine des technologies propres, des concours d’innovation organisés dans les écoles, des courses de voitures scolaires et d’autres initiatives louables de ce type.

La Princesse Lalla Hasnaa a ainsi expliqué qu’éduquer et agir sont les deux principes qui vont de pair dans tous les programmes de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, et que c’est sur cette base qu’elle fédère et mobilise l’ensemble des composantes de la société, autour d’objectifs concrets, à vocation locale, touchant directement le citoyen et comportant une forte dimension éducative. “Tous pour l’Environnement”, telle est la devise de la Fondation, a affirmé Son Altesse Royale.

La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a précisé Son Altesse Royale, partage l’esprit et les valeurs qui animent la Décennie des Nations Unies pour l’éducation au développement durable, rappelant que son action s’est inscrite par anticipation dans cette Décennie dès sa création en 2001 par le Roi Mohammed VI.

La Fondation Mohammed VI, a poursuivi la Princesse Lalla Hasnaa, est d’abord l’expression d’une volonté, au plus haut niveau de l’Etat, de placer le citoyen au cœur de la stratégie de développement durable du pays, notant à cet égard que la nouvelle Constitution du Maroc consacre très explicitement le droit au développement durable et à un environnement sain.

Cette Conférence, qui se tient du 10 au 12 novembre, se fixe pour objectifs de dresser le bilan de la mise en œuvre de la Décennie des Nations Unies pour l’EDD, identifier les réalisations, les initiatives, les réseaux et les meilleures pratiques que la Décennie a inspirés, ainsi que l’engagement des acteurs, et lancer le programme d’action globale agenda post-2015.
Lundi 10 Novembre 2014 - 13:20





Nouveau commentaire :
Twitter