Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





La Nasa a la preuve que de l'eau coule sur Mars, une découverte révolutionnaire


Lundi 28 Septembre 2015 modifié le Mardi 29 Septembre 2015 - 08:00

La Nasa a trouvé que de l'eau liquide coule à certains moments à la surface de Mars, une découverte majeure qui révolutionne la compréhension de la Planète rouge où "la vie pourrait exister".




"C'est une avancée significative qui paraît confirmer que l'eau sous forme de ruisseaux de saumure, coule aujourd'hui à la surface de Mars", a déclaré John Grunsfeld, administrateur adjoint de la Nasa, lors d'une conférence de presse à la suite de la publication de cette découverte dans la revue britannique Nature Geoscience.

Selon l'ancien astronaute, cette découverte "rend possible que la vie pourrait exister sur Mars".

Cette dernière avancée, obtenue grâce aux images fournies par des observations d'une sonde de la Nasa, le "Mars Reconnaissance Orbiter", à l'aide d'un spectromètre, "appuient fortement l'hypothèse" de la présence d'eau liquide sur Mars de nos jours, ajoutent ces scientifiques français et américains.

"Mars n'est pas la planète sèche et aride que nous pensions qu'elle était", a quant à lui souligné Jim Green, le responsable des sciences planétaires à l'Agence spatiale américaine.

Dans un lointain passé Mars était similaire à la Terre avec des lacs, des rivières qui ont creusé des vallées et aussi probablement un vaste océan, a-t-il rappelé. "Aujourd'hui nous révolutionnons notre compréhension de cette planète".

"Nos orbiteurs (autour de Mars) découvrent beaucoup d'humidité dans l'atmosphère" et ont déterminé que le sol martien est nettement plus humide qu'anticipé, précise-t-il.

Les scientifiques avaient émis depuis longtemps l'hypothèse que ces traces saisonnières d'écoulement sur des terrains fortement en pente à différents endroits de Mars pouvaient être formées par des coulées de saumure, une solution aqueuse saturée en sel qui ne peut se former sans la présence d'eau.

- 'Possibilité de vie' -

Ces traces observées pour la première fois il y a environ quatre ans, qui peuvent faire jusqu'à quelques centaines de mètres de long sur cinq mètres de large, apparaissent seulement pendant les saisons moins froides, s'allongent puis disparaissent quand les températures chutent. Elle apparaissent quand le thermomètre est à moins 23 degrés Celsius, une température à laquelle l'eau peut encore être liquide si elle est fortement chargée de ces sels minéraux.

Les scientifiques n'avaient pas pu étayer jusqu'à présent l'hypothèse que ces traînées saisonnières résultent de l'écoulement d'eau sous forme de saumure.

En avril, d'autres scientifiques avaient rapporté dans le même Nature Geoscience que des perchlorates de calcium étaient présents sur le sol de Mars. Le perchlorate, un type de sel similaire à celui découvert sur ces coulées, est très absorbant et abaisse le point de gel de l'eau de sorte qu'elle reste liquide à des températures nettement plus basses.

Pour Tim O'Brien, professeur d'astrophysique à l'Université de Manchester au Royaume-Uni, qui n'a pas participé à cette recherche, "cette découverte est vraiment exaltante".

"La Nasa a pu analyser la signature de ce matériau (ces sels hydratés ndlr) et peut voir qu'il s'agit de saumure, ce qui montre clairement que l'eau liquide joue un rôle", a-t-il ajouté.

Mais "les scientifiques ne savent pas d'où vient cette eau, si elle suinte du sous-sol mélangée à des sels minéraux pour former de la saumure où si elle vient de l'atmosphère, comme c'est le cas sur la Terre", a noté le professeur O'Brien.

Il souligne que "la présence d'eau liquide accroît la possibilité de formes de vie microbienne sur Mars aujourd'hui mais ne prouve pas pour autant l'existence de la vie".

"Toute vie telle que nous la connaissons a besoin d'eau et maintenant que nous avons trouvé de l'eau sur Mars il pourrait y avoir de la vie", souligne l'astrophysicien.

"Notre exploration de Mars a toujours été guidée par la recherche de l'eau dans notre quête pour la vie dans l'univers et désormais nous avons des indications scientifiques convaincantes qui valident ce que nous suspections", a souligné John Grunsfeld.

Lundi 28 Septembre 2015 - 23:19

Source AFP




Nouveau commentaire :
Twitter