Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La NBA s'engage dans la lutte contre le paludisme au Sénégal


Lundi 9 Août 2010 modifié le Lundi 9 Août 2010 - 23:37




La NBA s'engage dans la lutte contre le paludisme au Sénégal
La prestigieuse ligue nord-américaine de basketball, la National Basketball Association (NBA) a lancé, depuis ce week-end, une opération de distribution de milliers de moustiquaires dans la banlieue de Dakar afin de contribuer à la lutte contre le paludisme, la première cause de mortalité au Sénégal.

Cette opération, lancée dans le cadre d'un programme "Basket-ball without borders" (Basket sans frontières), consiste à distribuer quelque 20.000 moustiquaires traitées aux insecticides à Rufisque, un quartier périphérique populaire de la capitale à grande concentration d'habitants.

Des lots de moustiquaires ont été remis par une délégation de joueurs et d'entraîneurs de la NBA qui se trouve à Dakar depuis le 4 août dans le cadre d'un camp de basket au profit des joueurs locaux.

Dans le cadre de son programme "Basketball Without Borders", la NBA organise périodiquement des "camps de basketball" dans plusieurs pays d'Afrique en vue de promouvoir la pratique de ce sport et en faire un moyen d'intégration des jeunes dans les milieux défavorisés.

Dans le cadre de cette démarche, la NBA a procédé également, la semaine dernière, à l'inauguration d'un terrain de basket à Guédiawaye, quartier populaire de Dakar, qui a donné l'un des meilleurs joueurs de basket sénégalais, Desagana Diop.

Le camp de basket de Dakar a profité cette année à 60 garçons et 36 filles qui ont été formés aux techniques de ce sport par des joueurs de la NBA. Le camp a été l'occasion de sensibiliser les pensionnaires sur le Sida et le paludisme.

Selon des statistiques de l'organisation mondiale de la santé (OMS), chaque année, au moins 300 millions de cas aigus de paludisme sont enregistrés dans le monde. 20 pc des cas de paludisme se présentent sous des formes graves, pouvant entraîner la mort. Une grande partie des infections sont enregistrées dans les régions tropicales africaines, notamment dans les pays d'Afrique de l'Ouest.

D'après les autorités sanitaires sénégalaises, le paludisme demeure la première cause de mortalité dans le pays. En 2009, près de 200.000 cas de paludisme ont été enregistrés par les centres de santé. Un chiffre qui ne reflète pas l'ampleur de la maladie en raison de la forte proportion de l'automédication dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.


Source MAP



Lundi 9 Août 2010 - 22:50





Nouveau commentaire :
Twitter