Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





La "Manif pour tous" à Paris : 500.000 personnes selon les organisateurs, 80.000 selon la police


Dimanche 2 Février 2014 modifié le Lundi 3 Février 2014 - 00:15

Selon les organisateurs de la "Manif pour tous", un demi-million de manifestants défilait ce dimanche dans les rues de Paris. La police chiffre la mobilisation à 80.000 personnes.
Huit mois après l'adoption du mariage pour tous, les anti-mariage gay ont de nouveau défilé dans les rues de Paris et de Lyon pour dénoncer ce qu'ils appellent la politique de "familiphobie", menée, toujours selon eux, par le gouvernement. Au menu des cortèges : la GPA et la PMA, qui ne figurent pourtant pas dans le projet de loi sur la famille défendue par la ministre déléguée à la famille, Dominique Bertinotti. Et l'ABCD de l'égalité, cette expérimentation mise en place à l'école pour lutter contre les stéréotypes filles/garçons.




La "Manif pour tous" à Paris : 500.000 personnes selon les organisateurs, 80.000 selon la police
Des dizaines de milliers de personnes, mobilisés contre ce que les organisateurs appellent la "familiphobie" du gouvernement, et pour une vision traditionnelle de la famille.

Les manifestants sont aussi remontés contre les supposés plans du gouvernement d'ouvrir la procréation médicalement assistée aux couples de femmes, et la gestation pour autrui. Il n'en est rien : le projet de loi Famille, qui doit être présenté en conseil des ministres en avril, n'en comporte pas une ligne.

Des immenses banderoles - on parle de 600 m² - ont été dépliées sur la pelouse des Invalides, à Paris.

Manuel Valls avait prévenu hier qu'aucun débordement ne serait toléré. Si l'on en croit les discours officiels, les manifestants se tiennent à carreau : Ludovine de la Rochère, la présidente de la "Manif pour tous", assure que ceux qui marchent à ses côtés ce dimanche sont des familles. Ni plus ni moins. Même le Printemps français, la frange "dure" des opposants, a fait passer le message.

Ce qui n'a pas empêché des militants du mouvement d'extrême droite GUD de tenter de se joindre au cortège. 12 personnes ont été arrêtées, et conduites au commissariat pour une vérification d'identité, précise la police.

Dimanche 2 Février 2014 - 18:25





Nouveau commentaire :
Twitter