Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La Libye bombarde un cargo turc entré dans ses eaux territoriales "sans permission"


Lundi 11 Mai 2015 modifié le Lundi 11 Mai 2015 - 18:24

Les autorités de Libye reconnues par la communauté internationale ont bombardé dimanche un cargo turc, provoquant la mort d'un marin selon Ankara, parce qu'il était entré dans les eaux territoriales "sans permission", a annoncé lundi un parlementaire libyen.




Selon la version officielle, les garde-côtes libyens et l'armée de l'air ont été contraints de tirer sur le cargo turc en dépit de plusieurs sommations.
Selon la version officielle, les garde-côtes libyens et l'armée de l'air ont été contraints de tirer sur le cargo turc en dépit de plusieurs sommations.
Le cargo turc, en provenance d'Espagne, "est entré dans les eaux territoriales sans permission. L'armée de l'air l'a sommé à plusieurs reprises de rebrousser chemin mais il n'a pas obtempéré", a expliqué ce député du Parlement basé à Tobrouk (est).

"Lorsque le bateau s'est approché de la côte" près de Derna, dans l'est de la Libye, "l'armée de l'air l'a bombardé", a-t-il ajouté.

Le ministère turc des Affaires étrangères avait auparavant annoncé qu'un marin turc avait été tué et plusieurs membres d'équipage blessés dimanche lors d'une série d'attaques d'origine indéterminée contre le cargo Danube 1.

"Nous condamnons fermement cette attaque inqualifiable menée contre un navire civil qui se trouvait dans les eaux internationales", a réagi le ministère dans son communiqué.

En proie à la guerre civile, la Libye compte actuellement deux gouvernements et Parlements qui se disputent le pouvoir, l'un à Tripoli sous la coupe de milices, et l'autre dans l'est du pays, reconnu par la communauté internationale.

Ce dernier gouvernement, dirigé par Abdallah al-Theni, accuse régulièrement Ankara, ainsi que le Qatar, de soutenir ses rivaux islamistes et a, par mesure de rétorsion, écarté toutes les entreprises turques des contrats publics.
Lundi 11 Mai 2015 - 16:29

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter