Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La France soutient le chantier de modernisation du Maroc


Vendredi 2 Juillet 2010 modifié le Samedi 3 Juillet 2010 - 00:10

Le Premier ministre français François Fillon, a déclaré, vendredi à Paris, qu'il était "très admiratif" des efforts de modernisation menés par le Maroc que la France soutient résolument par un concours financier d'au moins 600 millions d'euros, d'ici 2012.




La France soutient le chantier de modernisation du Maroc
"Nous sommes très admiratifs des efforts de modernisation des institutions et de l'économie accomplis par le gouvernement marocain", a-t-il dit au cours d'une conférence de presse conjointe avec son homologue marocain , Abbas El Fassi à l'issue de la réunion de haut niveau maroco-française.

Les relations entre le Maroc et la France sont "à leur meilleur niveau", mais les deux pays ont décidé de faire "encore mieux", a-t-il ajouté.

Co-présidé par les Premiers ministres de France et du Maroc, François Fillon et Abbas El Fassi, ce séminaire gouvernemental franco-marocain a vu la participation de quinze ministres français et marocains et donné lieu à la signature de dix accords et d'un contrat privé.

Après avoir eu un entretien bilatéral restreint, les deux Premiers ministres, François Fillon et Abbas El Fassi ont animé un séminaire intergouvernemental sur le thème "Un Partenariat franco-marocain renouvelé pour un développement humain durable". Il a été l'occasion d'un échange approfondi entre les deux gouvernements sur les secteurs prioritaires de la coopération franco-marocaine.

François Fillon a réaffirmé la détermination de la France à "accompagner le Maroc dans ses efforts de développement et de modernisation". Il s'est félicité de l'excellent niveau de coopération franco-marocaine : la France est le premier client, premier fournisseur, premier investisseur et premier bailleur de fond du Maroc.

Nouvelles coopérations dans les domaines du développement durable et des énergies renouvelables

A l'issue de cette rencontre, de "nouveaux champs de coopération" ont été ouverts. Dix accords de coopération ont été signés entre des membres des gouvernements français et marocain dans les domaines des énergies renouvelables (solaire et éolien), du développement durable, de l'électronucléaire civil, de la santé, de la protection sociale, de l'assainissement pour l'agriculture et de la pêche.

La France soutient le chantier de modernisation du Maroc
A cet égard, le Maroc reste le premier partenaire de coopération de la France. Il a bénéficié entre 2008 et 2010 d'un soutien financier d'un total de 1,5 milliards d'euros, notamment pour le financement de la réalisation par les entreprises françaises du projet de Ligne à grande vitesse (LGV) -"un partenariat technologique et financier exceptionnel entre nos deux pays" note François Fillon - et des tramways de Rabat et Casablanca.

Pour la période 2010-2012 l'enveloppe de financements concessionnels de l'Agence française de développement (AFD) sera portée à 600 millions d'euros au minimum (soit 140 millions d'euros de plus que pour la période 2007-2009).

Cette rencontre de haut niveau a également donné lieu à la signature d'un contrat privé, avec la société Transdev, pour l'exploitation et la maintenance du tramway de Rabat, pour un montant de 73 millions d’euros.

Dans le domaine stratégique de l'éducation, le programme d'urgence 2009-2012 pour la réforme du système éducatif marocain sera épaulé par le ministère français de l'Education nationale. Il apportera son expertise dans les domaines prioritaires : formation initiale et continue des enseignants, enseignement privé et le préscolaire, le handicap, la création d'une filière "sport étude", les classes préparatoires aux grandes écoles et la promotion des filières marocaines de référence.

Les deux pays ont également souligné l'importance d'établir un système de certification des étudiants marocains en langue française. La France accompagnera la réalisation de ce dispositif.

Une très large convergence de vues sur les questions internationales

Sur les questions régionales et internationales, les deux chefs de Gouvernements ont noté une "très large convergence de vues", notamment sur la question du Sahara, du partenariat privilégié entre l'Union Européenne et le Maroc quelques semaines après le premier Sommet UE-Maroc qui s’est tenu à Grenade le 7 mars.

De par son "statut avancé", le Maroc œuvre à la consolidation de ce partenariat et à la mise en conformité de sa législation par rapport aux acquis communautaires. La France et le Maroc ont par ailleurs réaffirmé leur soutien à l'Union pour la Méditerranée, et "se mobiliseront pour que le prochain Sommet soit l'occasion de passer à une phase de réalisation".
Vendredi 2 Juillet 2010 - 23:32





Nouveau commentaire :
Twitter