Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





La France salue l'engagement "national, régional et multilatéral" du Maroc dans la lutte contre le changement climatique


Vendredi 9 Octobre 2015 modifié le Vendredi 9 Octobre 2015 - 18:42




La France a salué, vendredi, l'engagement "national, régional et multilatéral" du Maroc en faveur de la protection de l'environnement et de la lutte contre le changement climatique.

"Il y a un engagement marocain à la fois au niveau national, au niveau régional dans le cadre du dialogue 5+5, ainsi qu'au niveau multilatéral à travers la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP)" dont la 21-ème édition se tiendra à Paris, alors que le Royaume abritera la 22-ème édition en 2016, a affirmé le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Romain Nadal.

"Nous salons l'engagement du Maroc à la protection de l'environnement", a souligné M. Nadal lors d'un point de presse, notant que l'attachement du Royaume à la réussite de sa présidence de la COP 22 illustre cet engagement.

"C'est un très beau symbole que la France qui assure la présidence de la COP 21 passe le relais à la présidence marocaine", s'est-il réjoui, faisant savoir que les Marocains et les Français travaillent "main dans la main" pour la réussite de cette conférence, prévue en décembre prochain.

"Nous espérons que la conférence de Paris débouchera sur un accord mais cet accord n'est pas une fois en soi", a poursuivi le porte-parole du Quai d'Orsay, relevant que la présidence marocaine de la COP 22 prolongera et amplifiera le future accord de Paris.

A rappeler que la visite en septembre dernier du président français François Hollande à Tanger a été marquée par le lancement de "l'Appel de Tanger, pour une action solidaire et forte en faveur du Climat" dans lequel le Maroc et la France insistent sur la nécessité de saisir les occasions des conférences de Paris et de Marrakech pour accélérer la transition vers une ''économie mondiale verte'', conciliant les aspirations légitimes au développement avec les impératifs de durabilité des ressources et de réduction des risques environnementaux.

Vendredi 9 Octobre 2015 - 18:15





Nouveau commentaire :
Twitter