Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La France en situation de guerre avec la Libye


Vendredi 18 Mars 2011 modifié le Vendredi 18 Mars 2011 - 09:18

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté jeudi soir le projet de résolution présenté par la France sur la Libye. Une zone d'exclusion aérienne va donc être instituée sur le pays et des frappes aériennes devraient intervenir très prochainement.




La France en situation de guerre avec la Libye
Le Conseil de sécurité de l’ONU a accepté le recours à la force contre la Libye. Avec dix voix pour et cinq abstentions -dont celles de la Russie, de la Chine et de l’Allemagne-, la résolution soutenue par la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et le Liban a été adoptée, après plus d'un mois d'une insurrection réprimée dans le sang. La résolution autorise "toutes les mesures nécessaires" -c'est-à-dire militaires- pour défendre les populations civiles et imposer un cessez-le-feu à l'armée libyenne.

Des bombardements sont donc envisagés dans les prochaines heures. Le texte prévoit également la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne pour empêcher l'aviation de Mouammar Kadhafi de pilonner ses opposants.

Paris a indiqué avant le vote être prêt à frapper les forces du dictateur immédiatement après l'adoption du texte. Jeudi soir sur France 2, le Premier ministre François Fillon avait déclaré qu’il souhaitait une intervention militaire dans les heures suivant l’adoption de la résolution. Dès l’origine du projet, la France est apparue parmi les pays les plus déterminés à une intervention militaire. Juste avant le vote, le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, a estimé que "la situation en Libye est plus alarmante que jamais".

Dans sa plaidoirie, le locataire du quai d'Orsay a indiqué qu'il fallait aller vite: "Chaque jour, chaque heure qui passe alourdit le poids de la responsabilité qui pèse sur nos épaules. Prenons garde d'arriver trop tard, ce sera l'honneur du Conseil de sécurité d'avoir fait prévaloir en Libye la loi sur la force, la démocratie sur la dictature, la liberté sur l'oppression."



Vendredi 18 Mars 2011 - 08:00

Atlasinfo avec JDD




Nouveau commentaire :
Twitter