Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La France durcit encore les conditions d'entrée sur son territoire


Mercredi 31 Mars 2010 modifié le Mercredi 31 Mars 2010 - 19:24

La France va encore durcir les conditions d'entrée sur son territoire et renforcer sa politique d'"immigration choisie", selon un projet de loi présenté mercredi en conseil des ministres par le ministre de l'Immigration.




La France durcit encore les conditions d'entrée sur son territoire
Ce projet de loi élaboré par le ministre Eric Besson crée une zone d'attente spéciale en cas d'arrivée massive de réfugiés.

Lorsqu'il est manifeste qu'un groupe d'étrangers vient d'arriver en France en dehors d'un point de passage frontalier, la zone d'attente pourra s'étendre "du lieu de découverte des intéressés jusqu'au point de passage frontalier le plus proche", est-il prévu.

Portant de 30 à 45 jours la durée de rétention des étrangers expulsables, le texte prévoit la possibilité d'assortir l'expulsion d'une interdiction de retour sur le territoire français pour une durée pouvant aller jusqu'à trois ans.

La mesure est prise par l'autorité administrative qui peut aussi décider de reconduire à la frontière un étranger dont "le comportement a constitué une menace pour l'ordre public" pendant la durée de validité de son visa.

Par ailleurs le non-respect du Contrat d'accueil et d'intégration par lequel le migrant s'engage notamment à apprendre la langue française et à respecter les valeurs républicaines peut entraîner le non-renouvellement du titre de séjour d'un an.

Les étrangers qui auront accompli des efforts d'intégration vont, en revanche, pouvoir bénéficier d'une procédure accélérée d'accès à la nationalité française.

Illustration de la politique d'immigration "choisie" du président Nicolas Sarkozy, le texte mentionne le premier titre de séjour européen au bénéfice des travailleurs "hautement qualifiés", avec un niveau de formation universitaire, valable dans les 27 pays de l'UE.

Pour permettre à certains mineurs étrangers isolés de rester en France, le texte prévoit la délivrance d'une carte de séjour avec la mention "salarié" ou "travailleur temporaire", à condition que le jeune ait suivi une formation sérieuse.

Le texte prévoit enfin des sanctions administratives, financières et pénales contre les employeurs des sans-papiers.

Mercredi 31 Mars 2010 - 19:21

atlasinfo





1.Posté par Berdrame le 01/04/2010 04:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La France doit se doter d'un arsenal de textes qui ne permettent plus par l'intermédiaire de juge de gauche de laisser des immigrés s'installer en France, alors que l'immigration massive n'apporte rien à la société française sinon des coûts sociaux estimés à environ 40 milliards d'euros par an.
Le PS grand parti d'immigration qui veut faire de l'immigration un sujet "tabou" espérant conquérir le pouvoir par le droit de vote aux étrangers, trahit les intérêts des français en permettant par l'arrivée massive d'immigrés, que perdure dans le pays la misère sociale des français de tous horizons victimes des problèmes économiques.
Tant qu'environ 10 millions de français vivent dans la précarité, que tous les comptes sociaux sont dans le rouge, que l'insécurité règne dans les quartiers à forte concentration d'immigrés, l'immigration doit être réduite à néant.
Les associations fondées par la gauche, les partis de gauche PS en tête, les artistes et les journalistes de gauche, tous adeptes de la pensée unique et de la privation du droit d'expression des français sur l'immigration et l'identité nationale, doivent faire l'objet de plaintes en justice pour empêchement de la liberté d'expression et pour diffusion sur les médias publiques de messages partisans déformés et contraires à l'intérêt du pays et de ses habitants.
Il est temps que la France pays ruiné par une politique sociale et économique dont le PS est grandement responsable, se dote d'une pensée volontariste qui n'accorde plus de place à ce faux humanisme à la française colportée par la pensée unique, qui consiste à laisser une immigration massive se faire au détriment des français.
L'histoire de la France nous la devons à nos ancêtres européens, la constitution de nos frontières nous la devons à nos rois, et la richesse de notre pays nous la devons à notre travail auquel beaucoup d'étrangers ont participé et sont devenus français, mais dans des conditions économiques qui n'existent plus maintenant. Il faut donc tirer les conclusions qui s'imposent, nous n'avons plus les moyens d'assumer l'accueil d'une immigration massive qui n'apporte rien d'autre que davantage de misère, de coûts sociaux et d'insécurité au pays.
Vive la France ! Vive les rois de France fondateurs du pays ! Vive les français travailleurs de tous horizons ! A bas la pensée unique !

Nouveau commentaire :
Twitter