Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La France accueillera "dans les meilleurs délais" un millier de migrants (Bernard Cazeneuve)


Lundi 7 Septembre 2015 modifié le Lundi 7 Septembre 2015 - 21:43

La France accueillera "dans les meilleurs délais" un millier de migrants qui ont "un besoin manifeste de protection", a annoncé lundi le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.




Il s'agit de personnes qui sont actuellement en Allemagne, a-t-il précisé lors d'une conférence de presse, ajoutant que des fonctionnaires du ministère se trouvent outre-Rhin depuis ce matin "pour identifier ceux qui en ont le plus besoin".

Dix centres d'hébergement provisoires seront mis à la disposition de ces migrants dans la région d'Ile-de-France (région parisienne), a noté M. Cazeneuve, soulignant que les réfugiés accueillis en urgence par la France seront "uniquement des ressortissants syriens, irakiens et érythréens".

A noter que le président François Hollande a annoncé lundi que la France était prête à accueillir 24.000 personnes en deux ans, et plaidé pour un mécanisme de quotas entre les pays européens.

Par ailleurs, le ministre de l'Intérieur a annoncé la nomination d'un "coordinateur national" pour coordonner et organiser l'accueil des réfugiés. Il s'agit de Kléber Arhoul, qui était jusqu'à présent préfet délégué pour l'égalité des chances auprès du préfet de la région Nord-Pas-de-Calais.

Le coordinateur national aura pour mission d'organiser l'accueil des migrants dans les différentes villes et collectivités locales qui se sont portées volontaires pour cette opération, a expliqué M. Cazeneuve, indiquant que les villes de Paris, Bordeaux, Pau, Villeurbanne, Avignon, Poitiers, Besançon, Evry, Rouen, Strasbourg, Metz et Lille se sont d'ores et déjà manifestées.

Dans ce sens, une réunion de travail doit avoir lieu samedi prochain entre le ministre de l'Intérieur et les maires qui ont l'intention d'accueillir des réfugiés.

"Ces bonnes volontés doivent être accompagnées par l'Etat" a affirmé Bernard Cazeneuve, ajoutant que des "moyens administratifs et budgétaires nécessaires" seront dégagés à cet effet.
Lundi 7 Septembre 2015 - 21:42





Nouveau commentaire :
Twitter