Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La Corée du Nord rejette tout lien avec un pétrolier contrebandier en Libye


Mercredi 12 Mars 2014 modifié le Jeudi 13 Mars 2014 - 07:57

La Corée du Nord a rejeté tout lien mercredi avec un pétrolier, qui arborait son pavillon national, et qui a pris le large en Méditerranée après avoir illégalement chargé du brut acheté à des rebelles libyens.




Le port pétrolier d'Hariqa, à Tobrouk, Libye.
Le port pétrolier d'Hariqa, à Tobrouk, Libye.
L'armateur du pétrolier Morning Glory est une compagnie égyptienne qui, sous contrat, "a temporairement été autorisée à faire usage du drapeau" de la République démocratique de la Corée du Nord, a indiqué l'agence de presse d'Etat KCNA.

Le pétrolier, arraisonné par les autorités libyennes après avoir chargé du pétrole à al-Sedra, dans l'est de la Libye, avait échappé mardi à son escorte à la faveur du mauvais temps.

Il aurait chargé 234.000 barils de brut achetés aux rebelles qui bloquent les terminaux pétroliers de ce port pour réclamer l'autonomie de la région orientale de la Libye.

"Immédiatement après avoir été informé des faits par le gouvernement libyen, la (Corée du Nord) a dénoncé le contrat et a exigé que le navire quitte le port sans charger de pétrole", a affirmé un porte-parole de l'administration maritime nord-coréenne cité par KCNA.

Selon le porte-parole, la compagnie égyptienne a violé son contrat en tentant de transporter une cargaison de contrebande et le pavillon nord-coréen du navire a été immédiatement révoqué.

La Corée du Nord a affirmé qu'elle n'avait désormais aucune responsabilité concernant ce navire.
Mercredi 12 Mars 2014 - 21:43

Avec Romandie




Nouveau commentaire :
Twitter