Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





La Constitution marocaine dessine le cap général d'un projet de société où la femme a toute sa place (Chakib Benmoussa)


Vendredi 25 Avril 2014 modifié le Vendredi 25 Avril 2014 - 23:03

Grâce aux nouvelles dispositions de la Constitution et à l'engagement fort du Roi Mohammed VI, le cap général qui est dessiné est celui d'un projet de société où la femme a toute sa place, à égalité avec l'homme dans les droits, soit une société qui doit tendre vers la parité, a souligné M. Chakib Benmoussa, ambassadeur du Maroc en France.




Lors d'une conférence organisée jeudi soir par le consulat général du Maroc à Paris sous le thème "Entreprendre au féminin, Ici et Ailleurs", M. Benmoussa a indiqué que des avancées réelles sont observées et de nombreux plafonds de verre ont régulièrement sauté, faisant observer que le chemin est encore long et que l'apport de la société civile est essentiel pour progresser afin de concrétiser une réelle la parité femmes-hommes.

"Il s'agit de faire évoluer les textes de loi, les mécanismes d'incitations, donner l'exemple au niveau du public, mais il s'agit surtout de lutter contre les stéréotypes et les clichés et de faire évoluer les mentalités et la culture dominante et cela ne se décrète pas", a souligné l'ambassadeur, mettant en exergue l'Intérêt du sujet sur la place de la femme dans la société, par rapport aux objectifs du millénaire, tels que fixés par les Nations unies et auxquels a adhéré le Maroc qui œuvre pour les atteindre, voire les dépasser à l'horizon 2015.

Dans son allocution, M. Benmoussa a évoqué la représentation féminine au Parlement et dans les conseils communaux, la mise en place d'une autorité pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discrimination, le taux de féminisation des postes de responsabilité ainsi que le rôle que jouent les femmes dans les entreprises et le monde du travail en général, jugeant que des efforts doivent être consentis pour concrétiser une réelle parité entre les femmes et les hommes..

Le consul général du Maroc à Paris, El Ouafi Boukili Makhoukhi, a souligné, pour sa part, que le processus de réformes initié par le Roi Mohammed VI, dans lequel le Maroc s'est engagé, a dépassé les frontières du Royaume pour toucher la diaspora, relevant que cette nouvelle approche traduit le regard neuf que porte le Royaume à ses ressortissants du monde, qui ne sont plus considérés comme de simples pourvoyeurs de fonds, mais en tant que véritables acteurs du développement de leur pays d'origine.

Il a indiqué, d'autre part, que la deuxième et troisième générations des femmes marocaines en France, commencent à s'imposer en tant qu'entités indépendantes dans le cadre d'un projet de travail valorisant, tant au niveau social, politique qu'économique, mettant en avant leur contribution en tant que relais entre les moyens et le savoir faire du pays d'accueil et les besoins en développement de leur pays d'origine

Au cours de cette conférence, des femmes venues du Maroc et des franco-marocaines de divers horizons ont échangé leurs idées sur la place que doit occuper la femme dans la société, mettant en exergue les évolutions notables enregistrées dans le Royaume en termes d'équité et d'égalité entre les sexes.

Elles ont souligné toutefois que la quasi parité s'amenuise dans le monde du travail, dans les postes de responsabilité, au sein des partis politiques ainsi que dans le monde du travail et de l'entreprenariat.

Les conférencières se sont par ailleurs félicitées du rang qu'occupent désormais les femmes marocaines dans la société française et leur participation effective au développement socio-économique aussi bien de leur pays d'origine que de leur terre d'accueil.

"Elles sont désormais maires adjointes, conseillères municipales, enseignantes, magistrates, médecins, juristes, doctorantes et présidentes d'associations", ont-elles signalé, mettant en avant leur trajectoire exceptionnelle et leur inclusion dans la société française par la politique, l'économie, la citoyenneté et le renouvellement générationnel.
Vendredi 25 Avril 2014 - 22:57

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter