Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La Chine réussit son premier amarrage spatial


Jeudi 3 Novembre 2011 modifié le Jeudi 3 Novembre 2011 - 09:49

La Chine a réussi son premier amarrage spatial, avec l'amarrage du vaisseau spatial inhabité Shenzhou-8 au module expérimental Tiangong-1, a indiqué le Centre aérospatial de contrôle en vol de Pékin.




Deux jours après son lancement, Shenzhou-8 s'est amarré mercredi à 17h38 GMT au module laboratoire Tiangong-1 à environ 343 kilomètres au-dessus de la surface terrestre, marquant ainsi un grand pas vers la construction d'une station spatiale prévue vers 2020, ajoute la même source.

Shenzhou-8, une version modifiée des capsules Shenzhou qui ont propulsé dans l'espace les premiers spationautes chinois, avait décollé mardi du Centre de lancement des satellites de Jiuquan dans la province du Gansu (nord-ouest).

Selon le Centre aérospatial de contrô le en vol de Pékin, Shenzhou-8 et Tiangong-1 devraient se séparer après un vol de 12 jours, avant d'effectuer un deuxième amarrage.

"Arrimer deux vaisseaux se déplaçant en orbite à une vitesse de 7,8 km par seconde, avec une marge de manoeuvre de moins de 20 cm, est très complexe et risqué", a souligné le responsable du programme des vols habités, Zhou Jianping. "Cela permettra à la Chine de réaliser une exploration de l'espace de plus grande envergure", a-t-il ajouté.

L'année prochaine, la Chine compte procéder à des amarrages entre le module de laboratoire spatial et les vaisseaux Shenzhou-9 et Shenzhou-10, et à la construction d'une station spatiale habitée permanente vers 2020, ce qui fera de la Chine le troisième pays du monde à posséder une station spatiale permanente.



Jeudi 3 Novembre 2011 - 09:46

Atlasinfo avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter