Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








La Chine maintiendra une politique monétaire prudente en 2012 (PCC)


Samedi 10 Décembre 2011 modifié le Samedi 10 Décembre 2011 - 18:37




Hu Jintao
Hu Jintao
La Chine maintiendra une politique monétaire prudente et une politique budgétaire de soutien à l'économie en 2012, a annoncé le Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (PCC), la plus haute instance dirigeante du pays.

"L'année prochaine, la Chine adoptera des réponses politiques plus ciblées et flexibles et davantage tournées vers l'avenir", a souligné le Comité central dans un communiqué publié suite à une réunion présidée par le président chinois et secrétaire général du Comité central du PCC, Hu Jintao.

Le comité central a indiqué que le pays continuera à équilibrer ses efforts pour assurer une croissance économique stable et relativement rapide, tout en ajustant la structure économique et en contrô lant les anticipations inflationnistes l'année prochaine.

Ces décisions ont été prises alors que l'économie chinoise ralentit et l'inflation diminue. Le taux de croissance économique a ralenti à 9,1 % au troisième trimestre de l'année en cours, contre 9,5 % au deuxième trimestre et 9,7 % au premier trimestre.

Le ralentissement de l'économie chinoise a conduit le gouvernement à abaisser fin novembre le taux des réserves obligatoires des banques pour la première fois en près de trois ans. Cependant, les analystes estiment qu'il est improbable que la Chine rouvre en grand les vannes du crédit comme l'avait fait en 2009 pour faire face à la crise financière mondiale. Par ailleurs, l'indice des prix à la consommation (IPC), principale jauge de l'inflation en Chine, a progressé en novembre de 4,2 pc en glissement annuel, son plus bas niveau depuis septembre 2010, contre 5,5 % en octobre, après avoir culminé à 6,5 % en juillet.

La lutte contre l'inflation était la priorité du gouvernement depuis début 2010, mais la deuxième économie mondiale est désormais confrontée à un ralentissement de la demande pour les exportateurs qui souffrent des conséquences de la crise de la dette en Europe et des difficultés de l'économie américaine.



Samedi 10 Décembre 2011 - 10:54

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter