Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




La Chine, le nouvel eldorado du halal


Dimanche 2 Octobre 2011 modifié le Dimanche 2 Octobre 2011 - 21:57

Aucun marché n'échappe aux griffes de la Chine, devenue en quelques années un véritable centre de production mondial. Le nouveau filon du halal aiguise les appétits du géant chinois. Séduits par cette perspective, les pays musulmans investissent petit à petit dans le secteur.





La Chine, le nouvel eldorado du halal
La Chine est décidée à se tailler une part de lion dans le marché florissant du halal. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 1,5 milliards de musulmans dans le monde, soit autant de consommateurs potentiels du halal qui s’ajoutent aux 500 millions de non musulmans qui en achètent, selon le Centre de recherche islamique de Chine. Le marché intérieur augmente lui-même de 10 % par an.

Cependant, les produits halal chinois ne représentent qu'un très faible pourcentage du marché mondial (0,1% du total). Quant à leurs exportations, ils ne s’élèvent qu'à 100 millions de dollars contre 663 milliards de dollars (soit près de 553 milliards d'euros) à l'échelle planétaire.

Une nouvelle étape dans les relations entre les pays musulmans et la Chine s'ouvre. A l’occasion de la seconde édition du Forum économique et commercial Chine-Pays arabes, plusieurs centaines d’entreprises des pays musulmans se sont retrouvées du 21 au 25 septembre à Yinchuan, la capitale du Ningxia située au nord-ouest de la Chine, où vit une importante communauté Hui de confession musulmane.

Le Forum était une opportunité pour le gouvernement de diversifier ses exportations et de mettre en avant ses entreprises produisant du halal, à l’instar de la société Ningxia Golden Foreune Sheep Industry Co.Ltd qui devrait commencer à exporter, dès le mois prochain, de la viande d’agneau vers l’Arabie Saoudite et la Jordanie ou encore de Xiangjuzhai Foods Group, qui devrait vendre ses produits l'an prochain à la Malaisie et l'Indonésie. Décidés à mettre les investisseurs en confiance, leurs certifications proviennent de Malaisie, le seul pays de la région à fournir un tel service.


L'héritage musulman pour renforcer les relations commerciales


Le succès du Forum en rappelle un autre: celui de la cinquième édition du Forum international du halal en Chine, le plus important salon dédié à ce marché dans le pays, qui avait fait le plein du 22 au 25 juillet dernier dans la province du Qinghai. Elle avait attiré plus de 700 entreprises et 3 000 visiteurs chinois et étrangers.

Dans un pays où la viande de porc est la plus répandue, le développement de l'industrie du halal est vu d'un très bon œil par la communauté musulmane de Chine, qui représente 1,4 % de la population mais dont le nombre est tout de même évalué à près de 25 millions de personnes. C'est également le cas pour le gouvernement, qui cherche à tirer parti des liens religieux et historiques des provinces de l'ouest chinois avec le monde arabe. Les Huis, qui comptent pour 50 % des musulmans du pays, sont présentés comme les descendants de commerçants arabes et persans installés le long de la route de la soie depuis plusieurs siècles.

Pékin veut plus que jamais resserrer les liens économiques avec les pays arabo-musulmans, et particulièrement le Moyen-Orient dont elle est dépendante pour l'énergie. 55 % du pétrole chinois est importé de cette région. Sur les cinq dernières années, le commerce entre la Chine et les pays arabes est passé de 65 à 145 milliards de dollars. Le halal devra certainement booster le chiffre dans un avenir proche.

Dimanche 2 Octobre 2011 - 21:52

Hanan Ben Rhouma , Saphir News




Nouveau commentaire :
Twitter